2018

Assises territoriales de l’Islam de France

 
 
Assises territoriales de l’Islam de France

Le jeudi 13 septembre, Laurent Touvet, Préfet du Haut-Rhin a présidé les assises territoriales de l’islam de France. Celles-ci traduisent l’engagement de l’État, chargé de faire respecter la laïcité, d’assurer le libre exercice des cultes dans le respect de nos institutions républicaines.

Une démarche nationale, déclinée dans chaque département

Au moment où notre société est confrontée à des mouvements islamistes radicaux qui, dans leur discours, appellent à la contestation des valeurs républicaines, le ministre d’État, ministre de l’Intérieur, a souhaité que soit davantage entendue la voix de la grande majorité des musulmans de France qui ne veulent pas voir leur culte dévoyé par une minorité extrémiste.

Dans chaque département, sous l’égide du préfet, une consultation des représentants du culte musulman est menée dans le but de mieux organiser l’islam dans le cadre républicain.

L’ambition est aussi de faire connaître et de valoriser les initiatives locales prises dans les départements sur les grands dossiers d’actualité et de recueillir l’expression des attentes et des propositions des acteurs locaux du culte musulman et de ceux qui s’y intéressent.

Les assises territoriales de l’islam de France dans le Haut-Rhin

Cette consultation a eu pour objectif de donner la parole aux acteurs de terrain, aux représentants des associations liées au culte musulman sur les thèmes de :

- la représentativité

- la gouvernance et le financement des lieux de culte

- la formation des acteurs cultuels.

Autour du préfet et du président du conseil régional du culte musulman, les participants ont ainsi pu échanger afin de contribuer et de renforcer le dialogue entre les représentants religieux et les services de l’État.

Les différentes sensibilités religieuses qui concourent à l’organisation de l’islam de France étaient présentes, ainsi que de nombreuses mosquées du département et plusieurs associations qui œuvrent à l’intégration et au dialogue inter-religieux.

Repères nationaux

  • Juin 2015 : 1ère instance de dialogue, grâce à laquelle ont été mis en œuvre :

- 17 cursus de formation civile et civique en islamologie dans l’enseignement supérieur

- 2 guides pratiques (sur l’organisation de l’abattage de l’Aïd-el-kébir et sur la gestion et la construction des lieux de culte)

- 1 mission de l’inspection générale de l’administration sur le droit funéraire et les carrés confessionnels

  • Mars 2016 : 2ème instance de dialogue, dédiée à la mobilisation des acteurs du culte musulman dans la prévention de la radicalisation et la lutte contre l’endoctrinement.
  • Juin 2016 : 3ème instance de dialogue, qui a vu la présentation de la nouvelle fondation de l’islam de France, et l’avancée des travaux sur la formation des cadres religieux musulmans et l’enseignement universitaire de l’islamologie.
  • Juin 2018 : Assises territoriales de l’islam