2018

Mouvements du mercredi 21 novembre

> Voir l'article

Face au risque d’attentat, l’Etat se prépare

 
 
Face au risque d’attentat, l’Etat se prépare

Le préfet du Haut-Rhin organisait ce mercredi 14 mars 2018 un exercice attentat multi-sites de type NoVi (nombreuses victimes) dans les communes d’Ingersheim et Colmar.

Cet exercice visait à simuler l’incidence d’une série d’attentats pour tester les capacités d’intervention et de coordination des services de l’État.

Policiers, gendarmes, pompiers, militaires, médecins, effectifs de sécurité civile ont participé, dans des conditions les plus réalistes possibles, à l’événement qui a mobilisé également des citoyens volontaires pour simuler des victimes.

Plus de 600 personnes ont été impliquées dans la réalisation de cet exercice, le premier du genre dans le département.

Objectifs de l'exercice attentat multi-sites nombreuses victimes :

L'exercice poursuivait de nombreux objectifs, parmi lesquels la coordination entre l'ensemble des services impliqués dans ce type de situations. L'intervention des forces de l'ordre, les opérations de secours, la prise en charge médicale, l'information et la communication ont ainsi été testées dans des conditions les plus réalistes possibles.

L'exercice fera l'objet d'un retour d'expérience ultérieur, en présence de représentants de l'ensemble des services, organismes et associations ayant participé.

RAPPEL DES CONSEILS DE COMPORTEMENTS EN CAS D'ATTAQUE RÉELLE 

Cet exercice est l’occasion de rappeler tous les conseils de comportement en cas d’attaque terroriste. Les principales consignes sont relayées sur l’affiche « réagir en cas d’attaque terroriste » :

  •  s’échapper : localiser le danger pour s’en éloigner ; si possible, aider les autres à s’échapper ; ne pas s’exposer ; alerter les personnes autour de soi et les dissuader de pénétrer dans les zones de danger ;
  •  si impossible de s’échapper, il faut se cacher : s’enfermer et se barricader ; éteindre la lumière et couper le son des appareils ; s’éloigner des ouvertures, s’allonger au sol ; ou s’abriter derrière un obstacle solide (mur, pilier …) ; dans tous les cas, couper la sonnerie et le vibreur de son téléphone ;
  •  enfin alerter et obéir aux forces de l’ordre : une fois en sécurité, appeler le 17 ou le 112 ; ne pas courir vers les forces de l’ordre et ne faire aucun mouvement brusque ; garder les mains ouvertes et levées.

CONSIGNES PERMANENTES DE VIGILANCE

  •  témoin d’une situation ou comportement suspect, contacter les forces de l’ordre (17 ou 112) ;
  •  une fois entré dans un lieu, repérer les sorties de secours ;
  •  ne pas diffuser d’information sur l’intervention des forces de l’ordre ;
  •  ne pas diffuser pas de rumeurs ou d’informations non vérifiées sur internet et les réseaux sociaux ;
  •  suivre les comptes officiels nationaux : @Place_Beauvau et @gouvernementfr et dans le département : @Prefet68 sur Twitter et « Préfet du Haut-Rhin » sur Facebook.
réagir en cas d'attaque
 
IMG_8295
 
IMG_8311
 
IMG_8320
 
IMG_8360
 
IMG_8378
 
IMG_8401