2018

Plan vigipirate urgence attentat

> Voir l'article

Jour de deuil allemand à Bergheim

 
 
Jour de deuil allemand à Bergheim

Laurent Touvet, préfet du Haut-Rhin, a présidé dimanche 18 novembre, la cérémonie commémorative du jour de deuil allemand (Volkstrauertag) au cimetière militaire « Grasberg » à Bergheim.
 

Se souvenir des défunts

Le jour de deuil national allemand a d’abord été instauré à la mémoire des victimes de la Première Guerre Mondiale par le « Volksbund Deutsche Kriegsgräberfürsorge », une association créée en 1919. Mais désormais, ce jour du souvenir est dédié aux victimes de toutes les guerres mondiales. Il permet aussi à ceux qui n’ont pas souffert de la perte d’un être cher de témoigner publiquement leur solidarité avec les familles des victimes.

Capture

5 307 soldats allemands reposent au cimetière du « Grasberg » sur les hauteurs de Bergheim

Cette année, la cérémonie a eu lieu au cimetière militaire allemand de Bergheim, où reposent 5 307 soldats allemands, tombés au cours de la seconde guerre mondiale. Un discours a été prononcé par Thomas Umbscheiden, le proviseur du Lycée d’Engen (Land du Bade-Wurtemberg). Les lycéens ont relevé cette cérémonie par leurs interventions empreintes d’émotion. Ce moment solennel a permis de célébrer la réconciliation, l’entente et la paix mais aussi de rendre hommage à toutes les victimes de guerre.

PART_1542550827296