2019

La cellule de gestion du plan anti-dissémination du chikungunya, de la dengue et du zika

 
 
La cellule de gestion du plan anti-dissémination du chikungunya, de la dengue et du zika

Christophe Marx, secrétaire général de la préfecture du Haut-Rhin, a présidé le 19 mars 2019, la cellule de gestion du plan anti-dissémination du chikungunya, de la dengue et du zika.
 
Cellule de gestion moustique tigre

Le moustique Aedes albopictus dit aussi moustique tigre, est un moustique originaire d'Asie et qui envahit les 5 continents depuis une dizaine d'années en raison du développement du commerce international.

Ce moustique est vecteur de maladies virale : Dengue, Chikungunuya et zika.

Depuis 2006, le ministère de la santé s'est doté d'un plan anti-dissémination du chikungunya, de la dengue et du zika. Aussi, l'implantation de ce moustique dans chaque département est suivie depuis 2010.

Ce plan est basé sur 3 piliers :

  • la surveillance entomologique
  • la surveillance épidémiologique
  • la prévention

5 niveaux de risque définis à partir des résultats de la surveillance

  • le niveau 0.a : absence du moustique tigre
  • le niveau 0.b : présence contrôlée du moustique tigre
  • le niveau 1 : implantation du moustique tigre
  • le niveau 2 est déclenché lors du diagnostic d’un premier cas de dengue, de chikungunya ou de zika autochtone (survenant chez une personne n’ayant pas voyagé).
  • les niveaux 3 et 4 : présence d'un ou plusieurs foyers de cas autochtones.
  • le niveau 5 correspondant à une situation épidémique installée.

Ce moustique a été identifié en 2015 pour la première fois dans le Haut-Rhin. En 2016, le département a été classé au niveau "1" du plan : présence du moustique tigre dans le département.

Moustique tigre

Ce classement au niveau 1 implique la prise d'un arrêté préfectoral qui règlemente et organise la lutte contre la dissémination des maladies portées par le moustique. L'objectif est de prévenir l'apparition d'un phénomène épidémique.

Cette lutte implique l'information, la participation,  l'organisation et la coordination des services de l'Etat, aussi deux instances ont été crées :

  1. Le comité technique, pour des décisions rapides en cas de crise
  2. La cellule de gestion, regroupant les différents partenaires concernés par cette problématique
carte moustique tigre

La cellule de gestion du Haut-Rhin s'est réunie le 19 mars, sous la présidence de Christophe Marx, secrétaire général de la préfecture.

  • Présentation de la progression du moustique dans le Haut-Rhin
  • Information des actions menées
  • Évolution du dispositif et actions à venir sur cette problématique

Sa capacité à être « vecteur » du chikungunya, de la dengue ou du zika, en fait une cible de surveillance prioritaire, pour les autorités sanitaires et leurs partenaires, durant sa période d’activité en métropole du 1er mai au 30 novembre.

A l’heure actuelle il n’y a pas d’épidémie de dengue et de chikungunya dans le Haut-Rhin. Mais nous devons tous agir pour éviter sa prolifération par des gestes simples au quotidien et nous protéger contre ses piqûres.

dépliant moustique tigre
dépliant moustique tigre

Signaler un moustique tigre

Vous pensez avoir observé un moustique tigre? Vous souhaitez le signaler ? L’ensemble de la population peut participer à la surveillance de cette espèce afin de mieux connaître sa répartition. Il s'agit d'une action citoyenne permettant ainsi de compléter les actions mises en place.

Pour pouvoir signaler la présence d’un moustique tigre aux autorités sanitaires, il faut disposer 

  • d’une photo d’un moustique tigre ou
  • d’un moustique dans un état permettant son identification.

Aucune identification ne sera possible si vous ne disposez pas de l’un ou de l’autre.

Pour signaler un moustique tigre : http://www.signalement-moustique.fr/


En savoir plus :

http://www.haut-rhin.gouv.fr/Politiques-publiques/Animaux/Moustique-tigre

Agence régionale de la santé (ARS) Grand-Est : https://www.grand-est.ars.sante.fr/moustique-tigre-et-maladies-vectorielles

Dossier de presse 2014 : Dengue