2019

Réunion du comité stratégique du contrat de ville de l’agglomération mulhousienne

 
 
Réunion du comité stratégique du contrat de ville de l’agglomération mulhousienne

Le 5 juillet 2019, Jean-Noël Chavanne, sous-préfet de Mulhouse, a assisté à la réunion du comité stratégique du contrat de ville de l'agglomération mulhousienne.
 

Le comité stratégique définit les axes stratégiques, la programmation annuelle des moyens mobilisés du Contrat de Ville, ainsi que son suivi et son évaluation.

Une mobilisation conjointe de L’État et des habitants

Depuis la loi de programmation pour la ville et de cohésion urbaine du 21 février 2014, la participation des habitants est un des enjeux de la nouvelle politique de la Ville. 

« La politique de la ville est une politique de cohésion urbaine et de solidarité, nationale et locale, envers les quartiers défavorisés et leurs habitants. Elle est conduite par l'Etat, les collectivités territoriales et leurs groupements dans l'objectif commun d'assurer l'égalité entre les territoires, de réduire les écarts de développement entre les quartiers défavorisés et leurs unités urbaines et d'améliorer les conditions de vie de leurs habitants. [...] »

Les habitants sont donc associés à l'élaboration et au suivi du Contrat de Ville à travers une instance composée de représentants d’habitants et d’associations du quartier : le Conseil Citoyen, qui est membre du comité stratégique, au même titre que les signataires du contrat de ville.

IMG_2463_retrav

Une volonté nationale développée au niveau local

En juillet 2018, le Gouvernement a présenté en conseil des Ministres une liste de 40 mesures en faveur des quartiers prioritaires, répondant aux objectifs définis par le président de la République :

  • Garantir les mêmes droits aux habitants
  • Faire République
  • Favoriser l’émancipation.

Le déploiement opérationnel de cette feuille de route a fait l’objet d’une circulaire du Premier ministre en date du 22 janvier 2019 qui prévoit notamment l’élaboration d’un protocole d’engagements renforcés et réciproques selon le modèle du Pacte de Dijon.

> cir_44291 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,86 Mb

voir l'article Appel à initiatives 2019

Des dispositifs nouveaux et innovants toujours plus nombreux

Le Contrat de ville a une visée très opérationnelle car il met en œuvre un plan d'actions dans les domaines du cadre de vie, de la cohésion sociale et du développement économique en intégrant des axes transversaux tels que la lutte contre les discriminations, l'égalité homme-femme et la jeunesse. Ces actions progressent à des rythmes différents.

Vendredi 5 juillet, le comité stratégique a permis de connaître l’état d’avancement des actions retenues pour la durée du contrat (2015-2022) et d’en mesurer la portée effective pour le quartier et ses habitants.

L’année 2019 en concrétisera certaines et sera marquée par des rendez-vous clé pour le quartier et pour ses habitants.

Des mesures déjà en œuvre

- l’ouverture du centre socioculturel sur le Quartier Drouot,

- le renforcement de moyens de police supplémentaires dans les quartiers de reconquête républicaine (QRR), - voir l'article consacré

- le déploiement du dispositif PAQTE (Pacte avec les quartiers pour toutes les entreprises), - voir l'article consacré

- l’accueil des élèves de troisième scolarisés en REP + dans les administrations publiques, dans le cadre de leur stage d’observation en milieu professionnel (SOMP).A titre d’exemple, la sous-préfecture de Mulhouse a accueilli cette année douze collégiens issus des collèges de Mulhouse.

- le renforcement des outils en faveur des copropriétés - voir l'article consacré

D’autres projets en cours de déploiement

- le renforcement des postes Fonds de coopération de la jeunesse et de l'éducation populaire (FONJEP), à la fois en quantité (40 postes supplémentaires dans le Grand Est, une dizaine dans le Haut-Rhin) qu’au niveau de la valorisation du financement (7 000 € par poste au lieu de 5 000 € précédemment),

- l’augmentation du nombre de postes d’adultes relais qui devrait ainsi passer de 20 actuellement à 28 sur les territoires en QPV de M2A. A noter que parmi les 20 postes déjà attribués, 5 l’ont été dans les toutes dernières semaines, en faveur de 4 structures associatives.

- une prochaine cité éducative sur le quartier des Coteaux à Mulhouse sous réserve de l'obtention de la labellisation par le commissariat général à l'Égalité des territoires (CGET).

Quelques chiffres démontrant la progression de ces engagements

Années Nombre de projets soutenus Financement de l’État
2015 160 1 724 000 €
2017 190 1 864 000 €
2018 195 2 097 303 €
au 30 juin 2019 72 1 158 000 €

Ces moyens devraient encore être renforcés, notamment dans le cadre du déploiement des 40 mesures en faveur des quartiers prioritaires.

IMG_5495_retrav
 
 

Documents listés dans l’article :