Signature du premier pacte régional d'investissement dans les compétences entre l'Etat et la région

 
 
Signature du premier pacte régional d'investissement dans les compétences entre l'Etat et la région

Muriel Pénicaud, ministre du travail et Jean Rottner, président du Conseil régional du Grand Est, ont signé lundi 7 janvier 2019 le pacte régional d’investissement dans les compétences 2019-2022, lors d'une visite des locaux de l’entreprise Automobiles Dangel, à Sentheim.

La ministre était accompagnée de M. Jean-Marie Marx, haut-commissaire aux compétences et à l'inclusion par l'emploi.

Le pacte régional d'investissement dans les compétences

Par la signature de ce pacte, les partenaires souhaitent intensifier la formation et l’accompagnement vers l’emploi de jeunes et de demandeurs d’emploi peu qualifiés et permettre la transformation du système de formation professionnelle avec une approche par compétences. Ce pacte permettra d’amplifier les actions engagées au profit des demandeurs d’emploi et notamment des plus éloignés de l’emploi.

DwUgx2KXgAEECwP

de gauche à droite : Laurent Touvet, préfet du Haut-Rhin, Jean-Luc Marx, préfet de la région Grand Est, Muriel Pénicaud, ministre du travail, Jean Rottner, président du conseil régional du Grand Est, Jean-Marie Marx, haut-commissaire aux compétences et à l'inclusion par l'emploi.

Ce pacte s’inscrit dans le cadre du plan national d’investissement dans les compétences (PIC) doté de 15 milliards d’euros sur cinq ans. Cet investissement fort de l’État comporte trois objectifs principaux :

  • former et accompagner vers l’emploi 1 million de chômeurs faiblement qualifiés (8 milliards d’euros) ;
  • former et accompagner vers l’emploi 1 million de jeunes décrocheurs ;
  • contribuer à la transformation des compétences, notamment liées à la transition écologique et à la transition numérique.

Dans le Grand Est, le plan d’actions aura ainsi pour objectifs de :

  • proposer environ 15 000 places de formations supplémentaires en 2019, notamment à travers de nouvelles offres de formations, la mise en place d’une plateforme « langue innovante et actions transfrontalières », ou encore des formations d’accès au premier niveau de langue, soit un total de 45 000 places dans le Grand Est en 2019,
  • développer des actions vers les publics les plus fragiles grâce à une aide à la mobilité complémentaire pour les territoires les plus enclavés, à un complément de rémunération pour les jeunes en formation à l’école de la 2ᵉ chance, ou encore des actions de formations complémentaires pour des publics ciblés ;
  • construire une nouvelle offre de service (proposition de parcours individualisés de formation) ;
  • transformer le système de formation professionnelle (analyse du besoin de compétences, ingénierie pédagogique, commande de formation).

L'entreprise Automobiles Dangel

Implantée à Sentheim depuis sa création en 1979 par Henri Dangel, Automobiles Dangel est une entreprise spécialisée dans la transformation des véhicules utilitaires à deux roues motrices en véhicules tout-terrain.

50271401_1348151431991733_2873448870392627200_n
DwUgywPX0AENA7b

En 2017, la production a dépassé les 3 000 véhicules, pour un chiffre d’affaires d'environ 15 millions d’euros. L’entreprise emploie 92 salariés et une vingtaine d’intérimaires.
Depuis son rachat cette même année par la société FINANCIERE 2X4, Automobiles Dangel connaît une importante croissance de son activité, grâce notamment à ses contrats de sous-traitance pour PSA, Toyota, Fiat ou encore depuis peu Opel.

DwUgznuXQAAi8PV

L'entreprise exporte la majorité de sa production, notamment dans les pays nordiques.