2019

Visite à Mulhouse de Monsieur Adrien Taquet, secrétaire d'Etat chargé de la protection de l'enfance

 
 
Visite à Mulhouse de Monsieur Adrien Taquet, secrétaire d'Etat chargé de la protection de l'enfance

Monsieur Adrien Taquet, secrétaire d’État auprès de la ministre des solidarités et de la santé, en charge de la protection de l’enfance, s'est rendu, lundi 22 juillet à Mulhouse, pour rencontrer des travailleurs sociaux et des jeunes pris en charge par l'aide sociale à l'enfance.
 
IMG_0256-min_compressed

La visite du foyer René Cayet et des locaux de l'association Le lieu a été l’occasion pour le ministre d'échanger avec les représentants de ces structures sur leur travail, leur quotidien et les réalités du terrain.

Des mesures novatrices, véritables alternatives au placement

Accueilli au sein du foyer René Cayet, par le sous-préfet de Mulhouse, la présidente du Conseil départemental, la maire de Mulhouse, les parlementaires et des conseillers départementaux, Monsieur Adrien Taquet a présidé une table ronde.
 

foyer_rene_cayet_exterieur2-min_compressed
IMG_0226-min_compressed

Les acteurs, professionnels et bénéficiaires, sont intervenus sur les dispositifs actuels développés évoquant leur portée mais aussi leurs limites. Des témoignages poignant de bénéficiaires ont conclu le temps d'échange. 

IMG_0205-min_compressed

Monsieur René Bandol, président de l'association régionale spécialisée d'action sociale d'éducation et d'animation (ARSEA) a présenté la situation du département et les solutions mises en place pour intervenir auprès des mineurs et de leurs familles et ainsi assurer des alternatives aux places d'internat.

Le service éducatif d’accompagnement à domicile renforcée (SEADR) : un dispositif novateur pour les jeunes

Le SEADR est un service mutualisé et innovant développé par les foyers « Les Hirondelles » (accueil de jeunes filles) et par le foyer « René Cayet » (accueil de jeunes garçons).

L’objectif est :

  • de renforcer le travail sur l’autonomie et la capacité des mineurs et de leur famille,
  • de soutenir et d’accompagner l’enfant et sa famille en valorisant les compétences de chacune,
  • d’accompagner les difficultés de l’enfant mais aussi de sa famille,
  • de construire ensemble un projet personnalisé d’accompagnement, adaptés à leurs besoins,
  • de préserver le lien parent-enfant en évitant la séparation.
IMG_20190722_103833-min_compressed

L'association Le Lieu, un havre de paix et d'écoute pour des adolescents en souffrance

Installé au fond d'une arrière-cour, place de la République à Mulhouse, l’association Le LIEU a été créée en 2015, sous l’impulsion de professionnels « militants » de l’insertion, du médico-social et de la formation en travail social.

Le directeur, Sébastien Castells, a détaillé au secrétaire d’État les procédures en place pour aider ces jeunes en détresse à «retrouver confiance en eux-mêmes » et « cesser leur errance ».

Le «Lieu» se veut être une «maison» pour les jeunes et les adolescents rencontrant d'importantes difficultés : en errance, fugueurs, en souffrance, parfois même victimes de prostitution infantile, certains ayant connu plus d’une dizaine de lieux de placements différents pendant leur parcours en protection de l’enfance et sont ainsi en totale rupture de confiance avec le monde social.

IMG_20190722_120229_2

Le lieu ou l'art d'être présent dans l'absence

Le lieu a ainsi pour objectif de proposer un espace d’activité de jour où des adolescents peuvent être accueillis et soutenus afin de trouver ou retrouver un équilibre au quotidien, leur permettant de mieux vivre dans leurs familles ou dans les institutions qui les accueillent.

 L’offre consiste en un accompagnement inconditionnel et personnalisé pour réveiller le désir par des nouveautés, des rencontres, des voyages, du théâtre, du chant, du sport : tout étant prétexte à des rencontres pour recréer du lien.

Le Lieu accompagne aujourd'hui une vingtaine de jeunes.

Il emploie dix salariés, dont huit travailleurs sociaux (professionnels de l'aide à l'enfance et de l'Éducation nationale), qui s’emploie à développer chez les jeunes pris en charge :

  • l’estime de soi,
  • la confiance en l’adulte et l’écoute, notamment avec des pratiques adaptées sur la gestion des fugues, des crises et des conduites à risque ;
  • la préparation à l’autonomie, dans une logique de parcours et de prévention des ruptures.
  • la prévention et la lutte contre le phénomène de prostitution juvénile, auquel sont exposées un certain nombre de jeunes filles accueillies du fait de leur parcours traumatique et de l’utilisation des réseaux sociaux.
IMG_0328-min_compressed

L'association se nourrit aussi d'expériences venues d'ailleurs :

  • du Sénégal,
  • du Québec,
  • d'autres associations locales comme l'ALSA (l'association pour pour l'aide au Logement des Sans-Abri)

Le ministre a apprécié les récits des travailleurs et les témoignages des bénéficiaires qui ont notamment mis l'accent sur :

  • l'engagement fort et la disponibilité des éducateurs (24h/24, 7 jours sur 7),
  • la patience et la persévérance des travailleurs sociaux, avec un travail d'approche du jeune s'étalant parfois sur plusieurs semaines, voire plusieurs mois,
  • la problématique pour les jeunes de poursuivre cet accompagnement enrichissant, une fois la majorité obtenue

Le Conseil départemental, principal financeur de ces organismes de protection de l’enfance, a par ailleurs engagé une démarche d’amplification et de soutien de ces actions pour l’ensemble des établissements pouvant y souscrire.

IMG_0271-min_compressed

Les chiffres clés de la protection de l'enfance dans le Haut-Rhin

Fin 2018, 1 916 mineurs étaient placés à l'Aide sociale à l'Enfance (ASE)

54% de garçons et 46% de filles.

49,7 % sont âgés entre 12 et 17 ans.

Le département compte 270 familles d'accueil.

et dispose de 7 Maisons d’Enfants à Caractère Social (MECS) dont

    • la Cité de l’Enfance 775 places.
    • « René CAYET » à MULHOUSE
    • « Les Hirondelles » à BRUNSTATT