Les chiffres de la délinquance dans le Haut-Rhin en 2017

 
 
Les chiffres de la délinquance dans le Haut-Rhin en 2017

Laurent TOUVET, préfet du Haut-Rhin, a présenté mercredi 14 février 2018 le bilan de la délinquance dans le Haut-Rhin pour l'année 2017.

Il était entouré de Dominique ALZEARI, procureur de la République de Mulhouse et de Christian DE ROCQUIGNY DU FAYEL, procureur de la République de Colmar.

Le commandant du groupement de gendarmerie départementale et le directeur départemental de la sécurité publique étaient également présents.

Une délinquance contenue et un bilan perfectible

L’activité des services a été très importante en 2017 dans le département, comme l’atteste le relevé des statistiques non exhaustif consultable dans le dossier de presse joint. Ce travail est encouragé par les réponses judiciaires adaptées et rapides émanant des juridictions de Colmar et de Mulhouse.

L’action s’est poursuivie tout au long de l’année avec un engagement constant et particulièrement fort dans la lutte contre la délinquance et contre l’émergence de nouvelles formes de menaces, avec une adaptation des pratiques et une modernisation constante de l’organisation.

La coordination des acteurs s’améliore, les opérations conjointes se multiplient à travers les opérations du comité opérationnel départemental anti-fraude (CODAF) et du groupe d’intervention régional (GIRGroupe d'intervention régional) et permettent l’obtention de résultats.

Les excellentes relations avec l’autorité judiciaire, par le biais des procureurs de la République de Colmar et de Mulhouse, permettent d’entretenir une coopération efficace entre les différents services impliqués.

La délinquance d’appropriation – vols en tous genres et cambriolages – a augmenté de manière limitée. Les vols avec violences ont baissé, de même que les escroqueries.

BD1

Bien qu’étant proche de la moyenne nationale, en nombre de faits recensés, la lutte contre les cambriolages, qui touchent surtout les résidences principales, reste une priorité.

BD2

En plus des patrouilles renforcées sur le terrain, des consignes de prudence ont été diffusées aux habitants avec l’appui des élus. Avec pour objectif de prévenir les risques, et d’associer la population pour éviter de nouveaux cas.

Sécurité routière : des chiffres en hausse qui nécessitent une vigilance accrue en 2018

Après de nombreuses années de diminution de la mortalité sur la route, les chiffres repartent à la hausse ces deux dernières années avec 32 tués dans le Haut-Rhin en 2017. De même qu’à l’échelle nationale, ces chiffres appellent à une vigilance accrue de tous les acteurs de la route.

BD3SR

Cette vigilance doit se porter prioritairement sur les comportements à risque (alcool, stupéfiants, vitesse au volant), qui restent la première cause des accidents mortels et principalement chez les jeunes de moins de 30 ans qui sont largement surreprésentés parmi les auteurs d’accidents mortels.

BD4SR

Les « distracteurs », tel que le téléphone portable, deviennent une cause de plus en plus importante des accidents routiers, surtout pour les « personnes vulnérables » (cycliste, piétons, cyclomotoristes, motocyclistes). La répression de ces comportements doit se poursuivre.

Police de sécurité de quotidien

Gérard COLLOMB, ministre d’État, ministre de l'Intérieur, a annoncé la création d'un quartier de reconquête républicaine à Mulhouse (Bourtzwiller) en janvier 2019 dans le cadre de la police de sécurité du quotidien.

Dans ce cadre, une vingtaine de policiers supplémentaires seront affectés au commissariat de secteur nord de Mulhouse.

BD5PSQ

La police de sécurité du quotidien, c'est quoi ?

(1) QRR
(2) 5 axes de la PSQ
(3)QRR
(4)quartiers de renconquête républicaine

Pour en savoir plus :

> Dossier de presse du bilan de la délinquance 2017 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,72 Mb

> La police de sécurité du quotidien, c'est quoi ? - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 3,11 Mb