Episode de pollution atmosphérique de type combustion par particules fines PM10

 
Episode de pollution atmosphérique de type combustion par particules fines PM10

L’épisode de pollution atmosphérique aux particules fines se poursuit sur une large partie du département avec un dépassement du seuil d’alerte depuis le lundi 23 janvier 2017.

Les conditions météorologiques peu propices à la dispersion des polluants déjà présents, combinées à des émissions élevées, conduiront à un maintien à des niveaux élevés de PM10 sur le Haut-Rhin ces prochains jours.

Recommandations sanitaires

De manière générale, il est recommandé de : réduire les activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions). En cas de gêne respiratoire ou cardiaque prendre  conseil  auprès de son médecin ou de son pharmacien.

Il est recommandé aux populations vulnérables [1] et sensibles de : 

  • Éviter les déplacements sur les grands axes routiers et à leurs abords aux périodes de pointe ;
  • Éviter les activités physiques et sportives intenses (dont compétitions sportives), autant en plein air qu’à l’intérieur ;
  • Reporter les activités qui demandent le plus d’effort.
  • Privilégier les sorties plus brèves et celles qui demandent le moins d’effort.

En cas de gêne respiratoire ou cardiaque, prendre conseil auprès de son médecin pour savoir si son traitement médical doit être adapté le cas échéant.

Mesures d’urgence pour la qualité de l'air

Les mesures suivantes sont mises en oeuvre dans la totalité du département du Haut-Rhin depuis lundi 23 janvier 2017 et sont maintenues :

  • Interdiction totale du brûlage des déchets verts à l'air libre : suspension des éventuelles dérogations pour raisons phytosanitaires ou agronomiques.
  • Interdiction de l'écobuage et du brûlage à l'air libre de sous-produits agricoles (chaume, paille...).
  • L'utilisation du bois et de ses dérivés comme chauffage d'appoint ou d'agrément dans tous les logements, dès lors qu'il n'est pas une source indispensable de chauffage, est interdite.
  • Les exploitants des installations classées soumises à autorisation s'assureront du bon fonctionnement des dispositifs de filtration.

Hors agglomération :

  • La vitesse maximale autorisée sur les axes autoroutiers est réduite de 130 km/h à 110 km/h.
  • La vitesse maximale autorisée sur le réseau routier national et départemental, normalement limité à 110 km/h, est réduite à 90 km/h.
  • La vitesse maximale autorisée sur le réseau routier national et secondaire, normalement limité à 90 km/h, est réduite à 70 km/h.

En agglomération, la vitesse maximale autorisée pour l’ensemble de véhicules est fixée à 70km/h pour :

  • Au niveau de l’agglomération de Colmar, l’ensemble des voies situées à l’intérieur du périmètre constitués par :
    • RN 83/A entre l’échangeur du Rosenkranz au nord et l’A35 (Sainte-Croix-en-Plaine) au sud.
    • RD83 : échangeur Rosenkranz-Colmar Nord-RD83/A35 et échangeur des Oignons-Colmar Sud – RD30/RD83.
  • Au niveau de l’agglomération de Mulhouse, l’ensemble des voies situées à l’intérieur du périmètre constitués par :
    • A35 PR 95+900 (Baldersheim)
    • A35 PR 106+300 (Rixheim)
    • A36 PR 3+400 (Morschwiller)
    • A36 PR 113+800 (Peugeot)
    • RN66 PR 36+320 –Échangeur RN66/A36
    • RD68 Échangeur RD68/A36 et échangeur Mulhouse Centre – RD8b1/RD68
    • RD430 Échangeur de Pulversheim – RD2/RD430 et entrée en agglomération de Mulhouse.

Les catégories de véhicules suivantes ne sont pas soumises aux réductions de vitesse du présent arrêté :

L’ensemble de ces mesures seront levées dès lors que l’alerte à la pollution atmosphérique aux particules fines sera levée.

Nature de l’épisode de pollution et évolution

Il convient de se tenir informé régulièrement des conseils et recommandations diffusés par l’ASPA sur le site : http://www.atmo-alsace.net .

[1]femmes  enceintes,  nourrissons  et  jeunes  enfants,  personnes  de  plus de  65  ans,  personnes  asthmatiques,  ou  présentant  une  pathologie cardiaque  ou  respiratoire,  personnes  présentant  des  symptômes  lors  des pics de pollution (personnes diabétiques, immunodéprimées…).

 
 

A lire également :