Communiqués 2019

Fête musulmane de l’Aïd-el-Kébir : quatre abattoirs agréés dans le Haut-Rhin

 
 
Fête musulmane de l’Aïd-el-Kébir : quatre abattoirs agréés dans le Haut-Rhin

- Communiqué de presse du 8 août 2019 -

La fête religieuse musulmane de l'Aïd el-Kébir débutera le dimanche 11 août 2019.

 

L'abattage rituel doit se dérouler dans le respect des réglementations sanitaire et environnementale en vigueur et des règles de bientraitance animale.

Les services de l'État, en relation avec les associations et les représentants du culte musulman, veillent à ce que les fidèles qui souhaitent participer à cette célébration puissent le faire dans les meilleures conditions.

Quatre abattoirs sont agréés dans le Haut-Rhin, avec la présence des inspecteurs sanitaires de la direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPPdirection départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations), pour procéder à l’abattage rituel des animaux préalablement réservés. Ces abattoirs sont situés à Cernay, Colmar, Mulhouse et Thann.

L'abattage dans l'un de ces abattoirs agréés permet de garantir la qualité sanitaire de la viande au consommateur et d’assurer le respect de l'animal et de l'environnement (destruction des déchets). Chaque mouton vivant avant l'abattage et chaque carcasse sont inspectés par les agents de la DDCSPPdirection départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations.

Un approvisionnement en carcasses de moutons est également possible auprès des boucheries spécialisées.

L'abattage clandestin est un délit passible de 15 000 € d'amende et de 6 mois d'emprisonnement.

Par décision du préfet du Haut-Rhin, les transports de moutons et de chèvres par les particuliers sont interdits du 5 au 14 août 2019, sauf dans les cas suivants :

  • transport à destination des abattoirs agréés et à destination des cabinets ou cliniques vétérinaires ;
  • transport entre deux exploitations dont le détenteur des animaux a préalablement déclaré son activité d'élevage à l'établissement départemental ou interdépartemental de l'élevage (EDE-Chambre d'Agriculture);
  • passage des animaux par des centres de rassemblement si ces derniers sont déclarés à l'établissement départemental de l'élevage et agréés par la DDCSPPdirection départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations.

Enfin, seuls des moutons et chèvres correctement identifiés peuvent circuler.

Toute infraction à ces dispositions fera l'objet de poursuites pénales initiées par les services de police ou de gendarmerie.