Taxe d’habitation

 
 
Depuis le 1er octobre 2018, la taxe d’habitation a diminué de 30% pour 8 foyers sur 10. Elle diminuera de 65% en 2019, avant sa suppression en 2020 pour ces mêmes foyers.

« La réforme de la taxe d’habitation permet à 18 millions de foyers, en particulier ceux des classes moyennes et populaires, de bénéficier dès cette année d’une baisse d’impôts. La taxe d’habitation sera entièrement supprimée d’ici la fin du quinquennat. Nous travaillons dès à présent avec les élus locaux à construire une fiscalité locale plus juste » a expliqué Gérald Darmanin, le ministre de l’action et des comptes publics.

Pour bénéficier de la réforme, il faut que le revenu fiscal de référence soit inférieur à 27 000€ pour une part.

Cette réforme va ainsi permettre à environ 80 % des foyers d'être exonéré de la taxe d'habitation, d’ici 2020.

45371609_1300100660130144_4300627152363061248_n

En 2018, si le revenu fiscal de référence de 2017 ne dépasse pas certains montants, l’usager bénéficiera :

• soit d'un dégrèvement de 30 % ;

• soit d'un dégrèvement dégressif (lorsque le revenu fiscal dépasse légèrement les montants indiqués ci-dessous).

Il sera calculé et accordé automatiquement aux usagers éligibles.

Quotient familial Seuils RFR à ne pas dépasser pour bénéficier du dégrèvement de 30% Seuils RFR à ne pas dépasser pour bénéficier du dégrèvement dégressif
1 part 27 000 € 27 000 € < RFR ≤ 28 000 €
1,5 part 35 000 € 35 000 € < RFR ≤ 36 500 €
2 parts 43 000 € 43 000 € < RFR ≤ 45 000 €
2,5 parts 49 000 € 49 000 € < RFR ≤ 51 000 €
3 parts 55 000 € 55 000 € < RFR ≤ 57 000 €
3,5 parts 61 000 € 61 000 € < RFR ≤ 63 000 €
45516855_1300100656796811_5520098917523390464_n

Le site internet www.impots.gouv.fr propose un simulateur de calcul de la taxe d’habitation

Simulateur