« Elles s’activent à Bourtzwiller ! »

 
 
« Elles s’activent à Bourtzwiller ! »

L’action « Elles s’activent à Bourtzwiller » a débuté en septembre 2018 et s’adresse aux mamans sédentaires du quartier de Bourtzwiller.
 

Au-delà de l’activité physique, l’objet est également de sensibiliser à l’alimentation et à la nécessité d’adopter un mode de vie sain.

Afin d’aborder la santé dans ses trois dimensions :

  1. sociale,
  2. mentale
  3. et physique,

les mamans ont également été incitées à suivre un parcours culturel et citoyen (ciné-débat autour de la liberté, de l’histoire et des discriminations, spectacle à la Filature, découverte de ruches etc.)

002c4a8d95d52be0f2f7e414f4a9d637ea528f95

Le projet a pris forme consécutivement à une enquête conduite dans le quartier, réalisée par l’Agence d’Urbanisme de la Région Mulhousienne (AURM) et l’Observatoire Régional de Santé (ORS), commanditée par la ville de Mulhouse et l’Agence Régionale de Santé (ARSAgence Régionale de Santé).

Cette enquête révèle un état de santé général de la population plutôt préoccupant :

  • diabète gestationnel important chez les femmes,
  • naissances de bébés obèses,
  • hygiène buccodentaire médiocre,
  • dépistage insuffisant du cancer du col de l’utérus etc.

En mai 2018, une rencontre avec la personne adulte relais du quartier de Bourtzwiller (Madame Ouafa KEBBACI) a permis d’identifier de fortes attentes en terme d’activités physiques de la part du public féminin. En juin 2018, la direction départementale de la cohésion sociale et de la protection de la population (DDCSPPdirection départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations) du Haut-Rhin et la Sous-préfecture de Mulhouse ont décidé de rencontrer un groupe de mamans sédentaires et de monter un projet, en lien avec le centre social  « le PAX », afin d’élaborer un programme d’activité physique régulière, de sensibilisation à l’alimentation et d’ouverture culturelle et citoyenne pour ces publics défavorisés. Ce projet rejoint les préconisations et priorités du Ministère des sports en matière de développement du sport santé, de promotion du sport féminin, d’entretien du lien social par le sport et de réduction des inégalités d’accès à la pratique sportive.

Cette action a également permis à ces mamans, souvent confinées chez elles, de découvrir d'autres activités sportives avec leurs enfants, tels le cirque ou l’escalade, de sortir dans la nature et de randonner pour la première fois sur un sommet enneigé.

Aujourd'hui, elles sont évidemment conquises et attendent les prochains cours avec impatience. La plupart d’entre elles ont acheté un vélo et un casque, sont parvenues à surmonter leur appréhension, et commencent à pratiquer sans accompagnement. La cohésion du groupe est devenue très forte et l’état de santé des participantes s'est amélioré, tant sur le plan physique, que social ou mental.

bike-1593991_960_720

Un partenariat établi avec la police municipale de Mulhouse a permis l’emprunt gratuit de vélos pour conduire ces animations, et la ville de Mulhouse a également offert une dizaine de places en tribune pour le départ de l’étape du Tour de France le 11 juillet prochain. A cette occasion, les mamans seront présentes sur le stand de la DDT (direction départementale des territoires) qui fera la promotion de la sécurité routière à vélo.

Aujourd’hui, le groupe s’est constitué en association, « les mamans citoyennes de Mulhouse ». Poussées par un vent de liberté et d’émancipation, ces mamans ont l’ambition d’œuvrer pour leur quartier.

L’objectif est désormais de faire d’elles des ambassadrices, et de les former à l’initiation à la pratique du vélo afin qu’elles puissent elles-mêmes se sentir le courage de conduire et d’animer des séances dans leur quartier et leur ville.

Le projet a été cofinancé par les partenaires suivants :


un rendez-vous était fixé le lundi 24 juin de 10h à 15h

à l'espace 110, 1 avenue des rives de l'Ill à Illzach, 68110.

à la rencontre des habitantes du quartier pour leur proposer des initiations gratuites à la pratique du vélo et du VTT au départ de l’école Brossolette dans un but d’amélioration de leur santé


L’enjeu est aujourd’hui de prolonger ces partenariats, de faire de ces femmes des ambassadrices et de les former à l’initiation à la pratique du vélo pour qu’elles puissent elles-mêmes se sentir le courage de conduire et d’animer des séances dans leur quartier et leur ville.