2021

La ministre de la Transition écologique annonce le confinement du site de StocaMine et une enveloppe de 50 millions d’euros pour protéger la nappe d’Alsace des risques de pollution

 
 
Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, s’est rendue le 5 janvier 2021 sur le site souterrain de stockage de déchets Stocamine à Wittelsheim.

À Wittelsheim, une ministre sur le terrain

StocaMine est une société créée en 1991 pour piloter et encadrer la transformation d’une ancienne mine de potasse en un centre de stockage pour des déchets dangereux.

Il s’agit du seul site, en France, à avoir été autorisé à recevoir des déchets de « classe 0 » en couches géologiques profondes.

IMG_6734-min

À la suite d’un incendie en 2002, le site de StocaMine a cessé d’accueillir des déchets. Plusieurs opérations de déstockage ont eu lieu par le passé, permettant ainsi l’extraction de plus de 95% du mercure contenu dans les déchets.

Pour les déchets restants, une étude a été réalisée pour évaluer les diverses options de déstockage et de confinement.

La ministre s’est rendue sur place pour visiter le site de Stocamine et pour présenter aux citoyens, élus et associations locales les différents scénarios identifiés.

Cette visite fut pour elle l’occasion de découvrir les spécificités du bassin potassique et de ses mines, mais aussi d’échanger avec les mineurs présents.

IMG_6783-min
IMG_6803-min

Au cours d’une réunion publique organisée à l’issue de la visite de la mine, Barbara Pompili a pu échanger avec les associations et les élus locaux. Elle a également répondu aux questions des internautes, posées sur la page Facebook du préfet du Haut-Rhin.

La ministre a entendu et partagé les interrogations légitimes sur les engagements de réversibilité pris avant l’incendie et l’importance unanimement accordée à la protection de la nappe d’Alsace.

IMG_20210105_205444-min

La ministre est arrivée à la conclusion que les conditions au déstockage complémentaire, posées par la mission parlementaire de 2018, ne sont pas réunies.

Les avantages potentiels d’un déstockage complémentaire des déchets ne sont pas démontrés et celui-ci présenterait des risques significatifs pour les travailleurs, tandis que la réalisation du confinement dans des conditions optimales est indispensable pour assurer la protection de la nappe d’Alsace.

Dans ces conditions, la ministre de la Transition écologique décide de lancer la réalisation du confinement du site sans déstockage complémentaire.

En parallèle de cette décision, elle décide de dédier une enveloppe financière de 50 millions d’euros sous pilotage de l’ADEME pour permettre un plan de protection de la nappe d’Alsace sur les 5 prochaines années.

Plusieurs anciens sites industriels situés au-dessus de la nappe d’Alsace seront ainsi dépollués (notamment le site PCUK à Wintzenheim où sont enterrées 750 tonnes de lindane) afin d’éviter sa contamination par les infiltrations issues de la surface, qui constituent la principale source de pollution de la nappe.

Pour en savoir plus : https://www.ecologie.gouv.fr/ministre-transition-ecologique-annonce-confinement-du-site-stocamine-et-enveloppe-50-millions-deuros