2021

France Relance : Un microcircuit d'agriculture urbaine à Mulhouse, lauréat de l’appel à projets « Les Quartiers Fertiles »

 
 
Le Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain (NPNRU) déployé par l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU) accompagne et finance la transformation complète de 450 quartiers, offrant ainsi l’occasion d’y intégrer des espaces de végétalisation et de mise en culture.

Dans le cadre du plan de relance, le gouvernement a lancé un  appel à projets « Quartiers Fertiles » pour déployer plus massivement l’agriculture urbaine au cœur des quartiers prioritaires de la ville. 

 

Dotés d’un budget de 34 millions d’euros, dont 13 millions d’euros dans le cadre du plan France Relance, « Les Quartiers Fertiles » visent à replacer l’humain au cœur de l’urbain et à enrichir la vie de quartier. A dimension à la fois sociale, pédagogique et économique, ils permettent avant tout de favoriser l’accès de tous à une alimentation saine, équilibrée et locale.

Le 16 avril dernier, le ministère de l’agriculture et de l’alimentation, a annoncé les 48 nouveaux projets « Les Quartiers Fertiles », qui vont faire essaimer l'agriculture urbaine sur tout le territoire. Cette vague de 48 nouveaux lauréats représente une enveloppe de plus de 15 millions d’euros et s’ajoute aux 27 premiers projets primés en décembre.

Un projet de micro-ferme multi-parcellaires d’agriculture urbaine, porté par la ville de Mulhouse fait partie de la 2ème tranche de l’appel à projets « Les Quartiers Fertiles ».

La Ville de Mulhouse bénéficiera d’un financement de 550 000 € dans le cadre du PIA Territoires d’innovation du dispositif ANRU+.

Ce projet vise à créer une microferme urbaine et des espaces tests de permaculture, mais aussi à :

  • valoriser les friches temporaires laissées vacantes au fur et à mesure des constructions dans le péricentre de Mulhouse et faire bénéficier les habitants du quartier de ces espaces inoccupés ;
  • créer une dimension sociale et participative entre les habitants des quartiers qui s’approprient ainsi les espaces de nature situés en bas de chez eux ;
  • Sensibiliser les habitants au jardinage, à la nature, à l’alimentation saine, de saison et de qualité et à l’économie locale en circuits courts.

Les premières cultures sont programmées en 2023.

 


Une dernière tranche d’appel à candidatures est ouvert et le dépôt des candidatures est possible jusqu’au vendredi 16 juillet 2021. Toutes les informations et les modalités du cahier des charges sont accessibles ici .