Mesures applicables dans le département du Haut-Rhin

 
 
Mesures applicables dans le département du Haut-Rhin

Le 14 octobre 2020, le Président de la République a annoncé le rétablissement de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire.
 

L’ensemble du pays est concerné par le passage en état d’urgence sanitaire et certaines mesures préventives s’appliquent désormais partout en France :

  • tous les rassemblements privés dans des établissements recevant du public (de type L ou CTS), comme les fêtes privées, les mariages, les soirées étudiantes, etc. sont interdits ;
  • tout rassemblement de plus de 6 personnes dans l'espace public est interdit ;
  • tous les restaurants de France doivent appliquer un protocole sanitaire renforcé ;
  • la règle d' "un siège sur deux" s’applique dans tous les lieux où l'on est assis, et le nombre de spectateurs ou de visiteurs est limité ;
  • dans tous les lieux où l'on circule debout, le nombre de visiteurs doit être régulé et une jauge de 4m2 par personne doit être appliquée ;
  • le télétravail est renforcé.

Les déplacements entre les départements ne sont pas interdits ou limités.

Dans tous les lieux et dans toutes les situations, les gestes barrières doivent être appliqués.

Le port du masque grand public demeure obligatoire dans les espaces clos recevant du public, ainsi que dans les autres lieux faisant l’objet d’un arrêté préfectoral


Un couvre-feu est par ailleurs mis en place dans les 8 départements d’Ile-de-France ainsi que dans 8 métropoles (Grenoble, Lille, Lyon, Aix-Marseille, Saint-Etienne, Rouen, Montpellier et Toulouse ).

Les critères retenus pour choisir les villes en couvre-feu sont les suivants : incidence à plus de 250 pour 100 000 habitants, incidence des personnes âgées supérieure à 100, taux d’occupation des lits de réanimation supérieur à 30% et dynamique conduisant à un dépassement des 50% dans les prochaines semaines. Dans les villes concernées par le couvre-feu, les sorties et déplacements sont interdits de 21h à 6h du matin sous peine d’une amende de 135 € et jusqu’à 3750 € en cas de récidive. Des dérogations sont prévues pour se rendre chez le médecin, la pharmacie de garde ou l’hôpital, pour raison professionnelle, pour les déplacements en avion ou train longue distance (le billet faisant foi) ainsi que pour se rendre auprès d’un proche dépendant ou pour sortir son animal de compagnie.

Aucune commune du Haut-Rhin n'est concernée par la mise en place d'un couvre-feu.

Retrouvez les informations officielles sur la Covid-19 et la situation en France sur www.gouvernement.fr/info-coronavirus .

A la suite des annonces du président de la République du 14 octobre et du Premier ministre du 15 octobre, le département du Haut-Rhin est placé en état d’urgence sanitaire sans couvre-feu.

Retrouvez ci-dessous la synthèse des principales mesures applicables dans le Haut-Rhin.

____________________________________________________________________________________________________________________

PORT DU MASQUE

Retrouvez sur cette page toutes les informations concernant l'obligation de port du masque dans le Haut-Rhin.

COMMERCES 

Les commerces sont accessibles en portant un masque et en suivant les règles d'organisation mises en place par chaque commerçant pour respecter les mesures d'hygiène et de distanciation. Le non port du masque dans un lieu public clos constitue une infraction susceptible d’être punie d’une contravention de 4e classe de 135 euros.

Les bars, cafés et restaurants sont ouverts dans le Haut-Rhin et doivent respecter les conditions suivantes pour accueillir le public :

  • port du masque obligatoire pour le personnel et pour tout client de 11 ans ou plus lors des déplacements au sein de l’établissement (entrée, sortie, installation à table, paiement, toilettes) ;
  • pas de station debout : tous les clients doivent avoir une place assise ;
  • une même table ne peut regrouper que des personnes venant ensemble ou ayant réservé ensemble, dans la limite de six personnes ;
  • distance minimale d'un mètre entre chaque chaise sauf si une paroi fixe ou amovible assure une séparation physique. Cette règle de distance ne s'applique pas aux groupes venant ensemble ou ayant réservé ensemble, dans la limite de six personnes ;
  • la capacité maximale d'accueil de l'établissement doit être affichée et visible depuis la voie publique.

Pour en savoir plus sur la réouverture des établissements recevant du public : cliquez ici

TRANSPORTS ET DÉPLACEMENTS 

Le port du masque est obligatoire dans les transports en commun, les trains, les taxis, VTC et véhicules de covoiturage, les avions (masque de type chirurgical à usage unique dans les avions).

VIE SOCIALE ET LOISIRS

Il est possible d'accéder :

  • aux parcs, jardins publics, plans d’eau et aux lacs ;
  • aux conservatoires pour la pratique individuelle et en petits groupes - le port du masque y est obligatoire sauf durant l’exercice de l’activité artistique ;
  • aux salles de spectacles et de théâtre, cinémas, musées, casinos, monuments, parcs zoologiques, en portant obligatoirement un masque et en respectant les règles fixées par le gestionnaire du lieu (1 siège vacant entre deux spectateurs ou groupes de 6 venant ensemble ou ayant réservé ensemble ; ou respect d'une jauge maximale fondée sur un ratio de 4 m2 par personne) ;
  • aux piscines, gymnases, salles de sport et parcs de loisirs (masque obligatoire sauf durant la pratique sportive).

Il est également possible :

  • d'assister à une cérémonie mariage dans une mairie ou un lieu de culte (en suivant les règles sanitaires applicables dans ces lieux) ;
  • d'assister à une cérémonie funéraire.

À partir du lundi 19 octobre 2020 : tous les événements festifs ou pendant lesquels le port du masque ne peut être assuré de manière continue (comme les banquets, les mariages, les repas associatifs, les soirées étudiantes, etc.) qui se tiennent dans des salles des fêtes, des salles polyvalentes, sous chapiteau ou tout autre établissement recevant du public de type "L" ou "CTS" seront interdits.

Par ailleurs, vous ne pouvez pas vous rendre dans les discothèques, salles de danse et établissements de nuit, qui ne peuvent pas accueillir de public.

Pour en savoir plus sur la réouverture des établissements recevant du public : cliquez ici

En ce qui concerne la pratique sportive et l'accès aux établissements sportifs, tous les détails dans l'article : Nouvelles mesures pour le sport

RASSEMBLEMENTS

Depuis le 17 octobre 2020, les rassemblements, réunions ou activités sur la voie publique ou dans un lieu ouvert au public (autre qu'un établissement recevant du public) mettant en présence de manière simultanée plus de six personnes sont interdits.

Toutefois, ne sont pas soumis à cette interdiction :
- les manifestations de voie publique à caractère revendicatif. Elles doivent faire l'objet d'une déclaration à la préfecture précisant les mesures mises en œuvre par les organisateurs pour respecter les règles d'hygiène, les gestes barrières et la distanciation physique. Un formulaire est disponible à cet effet en suivant ce lien : https://www.haut-rhin.gouv.fr/Demarches-administratives/Autres-demarches/Declaration-de-manifestation-sur-la-voie-publique-ayant-un-impact-sur-l-ordre-public ;
- les rassemblements, réunions ou activités à caractère professionnel ;
- les services de transport de voyageurs ;
- les cérémonies funéraires ;
- les visites guidées organisées par des guides-conférenciers ;
- les marchés, couverts ou non. Les marchés doivent néanmoins être organisés dans des conditions de nature à prévenir la constitution en leur sein de regroupements de plus de 6 personnes.

Par conséquent, il n'est plus possible d'organiser sur la voie publique des événements réunissant plus de 6 personnes (sauf exceptions rappelées ci-dessus), même si les événements ont été déclarés à la préfecture avant la publication du décret du 16 octobre 2020.

TRAVAIL

Tant que la crise sera là, l’État continuera de protéger toutes les professions victimes de la crise sanitaire. C'est l'objet du plan France Relance, un plan de 100 milliards d'euros dévoilé le 3 septembre par le Premier ministre.

Pour en savoir plus : http://www.haut-rhin.gouv.fr/Politiques-publiques/France-Relance

L’État accompagne également les employeurs, les salariés et leurs représentants sur les modalités de travail en période de crise sanitaire. C'est l’employeur qui est responsable de la sécurité et de la santé des travailleurs placés sous son autorité. Le ministère du travail a publié le 31 août 2020 un protocole national pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise face à l’épidémie de covid-19. Il s’agit de règles valables pour tous les secteurs, comme la gestion des flux, les équipements de protection individuelle, le dépistage ou encore le nettoyage et la désinfection des locaux. Ce protocole vient compléter les fiches conseils et guides métiers , élaborés en partenariat avec les fédérations professionnelles et les partenaires sociaux.

Depuis le 1er septembre, le port du masque est obligatoire en entreprise dans tous les espaces clos et partagés, à savoir les salles de réunion, couloirs, vestiaires, bureaux collectifs, « open spaces », etc. En revanche, le port du masque ne s'impose pas dans les bureaux individuels dès lors qu'il n'y a qu'une seule personne présente.

Le télétravail est fortement encouragé – 2 ou 3 jours par semaine –, lorsqu’il est possible, sur l’ensemble du territoire. Questions-réponses sur le télétravail : https://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/qr-teletravail-deconfinement.pdf

SCOLARITÉ

Les écoles ont rouvert progressivement depuis le 11 mai 2020. Depuis le 22 juin, la présence à l'école et au collège est redevenue obligatoire. Le port du masque est obligatoire dans les écoles pour les enseignants et les élèves à partir du collège.

Votre enfant ne doit pas aller à l’école s’il présente des symptômes du covid.

Pour plus d’informations, vous pouvez contacter l'école ou l'établissement scolaire de votre enfant, ou consulter le site web de l'académie de Strasbourg : https://www.ac-strasbourg.fr/

SANTÉ

L’organisation sanitaire face au covid-19 repose sur le triptyque :

- tester : dépistage des personnes potentiellement malades et contagieuses ;
- alerter : recensement des personnes ayant été en contact rapproché avec une personne détectée positive ;
- protéger : isolement des personnes détectées positives et de celles ayant été en contact rapproché avec elles.

1) Tester

Pour assurer le dépistage, 38 sites relevant de 6 structures publiques ou privées ont été identifiées dans le Haut-Rhin afin de réaliser des prélèvements. Pour trouver un lieu de dépistage, cliquez sur l'un de ces liens : https://sante.fr/covid19/external/depistage ou https://www.grand-est.ars.sante.fr/ou-effectuer-un-test-du-covid-19-0

2) Alerter

Les personnes ayant obtenu un résultat positif sont orientées vers leur médecin traitant. L’objectif est d’identifier les personnes porteuses du virus, notamment celles qui sont asymptomatiques, afin de mettre en œuvre le plus rapidement possible les mesures de protection et d’isolement de la personne positive et de ses cas contacts.

Le premier niveau de traçage est assuré par les médecins libéraux mobilisés en première ligne pour la recherche des cas contacts dans la cellule familiale, puis par les équipes de l’assurance maladie mobilisées pour l’identification au-delà de la cellule familiale, et enfin par des équipes de réaction rapide créées par l’ARSAgence Régionale de Santé dans le département pour les situations de cas groupé et complexes.

3) Protéger

S’agissant de l’isolement, la priorité consiste à isoler les personnes à leur domicile. Une cellule territoriale d’appui à l’isolement est mise en place par la préfecture pour assister les patients isolés, en lien avec de nombreux partenaires : collectivités locales, acteurs de santé, associations. Cette cellule oriente également les personnes qui ne peuvent pas ou ne veulent pas être isolées chez elles.

En outre, si vous êtes une personne à risque, vous pouvez :

  • bénéficier d’une consultation “bilan et vigilance” prise en charge par la sécurité sociale à 100% ;
  • continuer à bénéficier du dispositif d’activité partielle, mis en œuvre en accord avec l'employeur, si le télétravail est impossible.

Retrouvez des informations complémentaires sur le site de l'agence régionale de santé : https://www.grand-est.ars.sante.fr/je-suis-un-particulier-0