Mesures applicables dans le département du Haut-Rhin

 
 
Mesures applicables dans le département du Haut-Rhin

Le 12 juillet 2021, le président de la République a annoncé de nouvelles mesures permettant de faire face à la reprise de l'épidémie à laquelle le pays est confronté avec la forte progression du variant Delta sur l'ensemble du territoire.
 

Toutes les informations sont à retrouver sur le site du Gouvernement ou en appelant le 0 800 130 000 (appel gratuit, 24/24h)

Retrouvez ci-dessous la synthèse des principales mesures applicables dans le Haut-Rhin.


Le port du masque

Le port du masque grand public demeure obligatoire dans les espaces clos recevant du public, ainsi que dans les autres lieux faisant l’objet d’un arrêté préfectoral.

Retrouvez sur cette page toutes les informations concernant l'obligation de port du masque dans le Haut-Rhin.

Dans tous les lieux et dans toutes les situations, les gestes barrières doivent être appliqués.

Depuis le 20 août 2021, une extension du port du masque est mise en place dans le centre-ville de Mulhouse, de 9h à 20h.

> 20210818_AP-port du masque - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,20 Mb


Les établissements recevant du public (ERP)

Toutes les mesures applicables dans les établissements recevant du public sont disponibles ici .

Depuis le 9 août, toute personne de plus de 18 ans et plus doit présenter l'une des trois preuves sanitaires prévues par le pass sanitaire pour se rendre dans les lieux suivants :

  • Les salles d’auditions, de conférences, de projection, de réunions
  • Les chapiteaux, tentes et structures
  • Les salles de concerts et de spectacles
  • Les cinémas
  • Les festivals (assis et debout)
  • Les événements sportifs clos et couverts
  • Les établissements de plein air
  • Les salles de jeux, escape-games, casinos
  • Les lieux de culte lorsqu'ils accueillent des activités culturelles et non cultuelles
  • Les foires et salons
  • Les parcs zoologiques, les parcs d’attractions et les cirques
  • Les musées et salles d’exposition temporaire
  • Les bibliothèques (sauf celles universitaires et spécialisées)
  • Les manifestations culturelles organisées dans les établissements d'enseignement supérieur
  • Les fêtes foraines comptant plus de 30 stands ou attractions
  • Tout événement, culturel, sportif, ludique ou festif, organisé dans l’espace public susceptible de donner lieu à un contrôle de l’accès des personnes 
  • Les navires et bateaux de croisière avec hébergement 
  • Les discothèques, clubs et bars dansants.

Depuis le 9 août, le pass sanitaire « activités » est étendu :

- Aux activités de restauration commerciale (bars et restaurants, y compris sur les terrasses), à l’exception de la restauration collective ou de vente à emporter de plats préparés, de la restauration professionnelle routière (sur la base d’une liste validée par arrêté préfectoral) et ferroviaire, du room service des restaurants et bars d’hôtels et de la restauration non commerciale, notamment la distribution gratuite de repas ;

- Aux séminaires professionnels. Pour ces derniers, un seuil à 50 personnes continuera de s’appliquer, et l’application se fera uniquement si ces séminaires ont lieu en dehors du site des entreprises.

- Aux services et établissements de santé et médico sociaux pour les personnes accompagnant ou rendant visite aux personnes accueillies dans ces services et établissements (à l’exception des établissements et services médico-sociaux pour enfants, ou des résidences autonomie). Cette obligation sera levée évidemment dans toute situation d’urgence, ou pour la réalisation d’un test de dépistage. Aussi, les personnes qui ont un soin programmé à l’hôpital devront se munir d’un pass, sauf décision contraire du chef de service [ou autre autorité] si l’exigence du pass est de nature à empêcher l’accès aux soins du patient dans des délais utiles à sa bonne prise en charge

- Aux déplacements de longue distance par transports publics interrégionaux, sauf en cas d’urgence faisant obstacle à l’obtention du justificatif. Cela concerne donc les vols intérieurs, trajets en TGV , Intercités et trains de nuit et les cars interrégionaux non conventionnés. Les autres modes de transport, notamment transports en commun, sont exclus de l’application du pass ;


Plan France Relance

Tant que la crise sera là, l’État continuera de protéger toutes les professions victimes de la crise sanitaire. C'est l'objet du plan France Relance, un plan de 100 milliards d'euros dévoilé le 3 septembre par le Premier ministre.

Pour en savoir plus : http://www.haut-rhin.gouv.fr/Politiques-publiques/France-Relance

L’État accompagne également les employeurs, les salariés et leurs représentants sur les modalités de travail en période de crise sanitaire. C'est l’employeur qui est responsable de la sécurité et de la santé des travailleurs placés sous son autorité. Le ministère du travail a publié le 31 août 2020 un protocole national pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise face à l’épidémie de covid-19. Il s’agit de règles valables pour tous les secteurs, comme la gestion des flux, les équipements de protection individuelle, le dépistage ou encore le nettoyage et la désinfection des locaux. Ce protocole vient compléter les fiches conseils et guides métiers , élaborés en partenariat avec les fédérations professionnelles et les partenaires sociaux.


Scolarité

Pour plus d’informations, vous pouvez contacter l'école ou l'établissement scolaire de votre enfant, ou consulter le site web de l'académie de Strasbourg : https://www.ac-strasbourg.fr/