Communiqué de presse 2022

Réunion du comité de gestion de la ressource en eau

 
 

Un comité de gestion de la ressource en eau s’est réuni le 23 février 2022 sous la présidence du préfet du Haut-Rhin.

Ce comité, mis en place en mai 2021, constitue un lieu d’échange et de partage entre l’ensemble des usagers et acteurs de l’eau pour l’ensemble des questions relatives à la gestion structurelle de la ressource en eau du département. Il vise en particulier à élaborer une vision à moyen terme pour éviter de se retrouver dans des situations de crises « sécheresse » récurrentes.

Il regroupe les représentants de l’administration, des collectivités, des différents usagers et des associations de protection de l’environnement et associe, à l’échelle des bassins des principaux cours d’eau du département (Largue, Doller, Lauch, Ill, …), les responsables des schémas d’aménagement et de gestion des eaux (SAGE).

La réunion du 23 février a permis de faire un point d’avancement des travaux réalisés conjointement entre l’État et les SAGE et en particulier de présenter les priorités d’actions dans le département.

Proposées à l’issue d’un débat équilibré, les priorités suivantes vont faire l’objet de travaux approfondis :

  • optimisation de la gestion de l’alimentation de la nappe phréatique d’Alsace par les eaux du Rhin pour limiter la baisse des niveaux de la nappe dans le Ried au nord de Colmar afin de préserver les ruisseaux phréatiques ;
  • mise en place en montagne de petites retenues d’eau pour répondre à des besoins ponctuels ;
  • révision des conditions d’alimentation en eau des étangs du Sundgau en vue de limiter l’assèchement de cours d’eau en été ;
  • diminution des fuites dans les réseaux d’eau potable ;
  • recherche d’économies d’eau ;
  • adaptation de l’irrigation là où la ressource est limitée.

Ces propositions qui visent à garantir une gestion équilibrée de la ressource en eau et à limiter les situations de crises estivales, s’inscrivent dans la suite du Varenne de l’eau et du changement climatique et font pour la plupart l’objet d’une dynamique déjà engagée.

Pour l’année en cours, le comité a pris connaissance de l’état des lieux précis des données météorologiques, des débits des cours d’eau, des niveaux des nappes phréatiques et de ceux des barrages. Même si la période hivernale durant laquelle les ressources se reconstituent n’est pas encore achevée, il apparaît clairement que ce sont les pluies des prochaines semaines, si elles se produisent, qui permettront d’amener les réserves d’eau à un niveau suffisant pour limiter les risques d’une situation tendue l’été prochain.

Un travail est également en cours sur la modernisation de la gestion de crise en cas de sécheresse afin d’augmenter la réactivité des autorités pour mettre en place des mesures de restrictions permettant de garantir l’approvisionnement en eau potable et de préserver autant que possible les activités humaines tout en préservant les ressources en eau ainsi que les milieux naturels.