Chèque énergie : nouveautés 2021

 
 
Chèque énergie : nouveautés 2021

 En 2021, le chèque énergie évolue : revalorisation du plafond de ressources, élargissement à de nouveaux bénéficiaires, possibilité de préaffectation papier. Cette année encore, 5,8 millions de ménages vont pouvoir l’utiliser pour payer une partie des dépenses d’énergie de leur logement. Attribuée sous conditions de ressources, cette aide de l’État accompagne les ménages à revenus modestes qui la reçoivent automatiquement à leur domicile. La campagne d’envoi du chèque énergie est prévue de fin mars à fin avril 2021.

 

Plafond de ressources

Le chèque énergie, d’un montant maximum de 277 €, est attribué en fonction des revenus et de la composition du ménage. En 2021, le plafond de ressources est revalorisé : le seuil d’éligibilité au chèque énergie est ainsi fixé à 10 800 € (revenu fiscal de référence divisé par le nombre d’unités de consommation du ménage, RFR/UC), au lieu de 10 700 € en 2020.

Préaffectation

Pour que leur chèque énergie soit directement déduit de leur facture d’électricité ou de gaz dès l’année prochaine, les bénéficiaires peuvent demander sa préaffectation par courrier (la préaffectation est déjà possible en ligne et par téléphone). Il leur suffit désormais de cocher la case rouge figurant sur leur chèque énergie papier avant de l’envoyer à leur fournisseur, de demander sa préaffectation en ligne sur le site : www.chequeenergie.gouv.fr ou par téléphone au 0 805 204 805 (services et appels gratuits).

Nouveaux bénéficiaires

Les personnes hébergées en établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), en établissement d’hébergement pour personnes âgées (EHPA), en résidence autonomie ou en établissement ou unité de soins longue durée (ESLD ou USLD), pourront désormais utiliser le chèque énergie pour payer la part liée à la consommation d’énergie dans leur redevance. La loi d’accélération et de simplification de l’action publique du 8 décembre 2020 a en effet ouvert aux gestionnaires de ces établissements la qualité d’acceptant du chèque énergie.

Les ménages sous locataires en intermédiation locative pourront également obtenir un chèque énergie s’ils remplissent les conditions d’éligibilité, par le biais d’une demande formulée par le gestionnaire de leur logement.

En savoir plus : www.chequeenergie.gouv.fr

A ttention, aucun démarchage n’est entrepris par l’administration auprès des bénéficiaires du chèque énergie. Toute sollicitation de ce type doit être refusée.

 

Mode d'emploi du chèque :

> cheque energie mode demploi beneficiaires - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,14 Mb

 
Un dispositif solidaire

Attribué en fonction des revenus et de la composition du foyer, le montant maximum du chèque énergie peut désormais atteindre 277 €.
Généralisé en 2018, le chèque énergie a été envoyé à 3,6 millions de foyers aux revenus modestes à payer leur facture d’énergie (gaz, électricité, fioul, bois…) en 2019. Les attestations qui accompagnent le chèque énergie accordent également aux bénéficiaires des droits auprès des fournisseurs d’énergie en cas de déménagement ou d’incident de paiement (par exemple : interdiction de la réduction de puissance pendant la trêve hivernale).

Un dispositif simple

Le chèque énergie est attribué sur la base de la taxe d’habitation et de la déclaration de revenus que les ménages réalisent chaque année auprès des services fiscaux. Cette formalité doit avoir été effectuée pour pouvoir bénéficier du chèque énergie, y compris pour des revenus faibles ou nuls.
Les bénéficiaires n’ont aucune démarche spécifique à accomplir pour bénéficier du chèque énergie ; ils le reçoivent à leur nom, à leur domicile, une fois par an.

Un dispositif juste

Le chèque énergie permet de régler tous les types de dépenses d’énergie du logement :

  • les factures des fournisseurs d’électricité, de gaz, de fioul domestique ou d’autres combustibles de chauffage (bois, etc.) ;
  • les charges d’énergie incluses dans les redevances de logements-foyers conventionnés à l’aide personnalisée au logement (APL) ;
  • certaines dépenses liées à la rénovation énergétique du logement, réalisées par un professionnel certifié.

Tous ces professionnels sont tenus d’accepter le chèque énergie.

Pour régler leurs dépenses, les bénéficiaires peuvent remettre directement leur chèque énergie au professionnel ou utiliser leur chèque énergie en ligne sur www.chequeenergie.gouv.fr (pour les fournisseurs qui proposent cette fonctionnalité).

La date de validité est inscrite sur le chèque.

Le ministère de la Transition écologique et solidaire a mis en place un simulateur permettant de vérifier l’éligibilité d’un ménage et d’en connaître le montant : https://chequeenergie.gouv.fr/beneficiaire/eligibilite .

Retrouvez toutes les informations sur le chèque énergie : https://www.chequeenergie.gouv.fr/

        

Attention : Aucun démarchage à domicile ou par téléphone n’est réalisé. Les usagers ne doivent donc en aucun cas communiquer leurs informations bancaires ou personnelles à des personnes prétendant leur fournir le chèque énergie.