Création d’un JUNICODE dans la cour de l’école élémentaire de Niederhergheim

 
 
Création d’un JUNICODE dans la cour de l’école élémentaire de Niederhergheim

Afin de sensibiliser les enfants dès le plus jeune âge à la prévention routière et leur permettre d’acquérir les bons réflexes, l’équipe enseignante de l’école élémentaire de Niederhergheim,

en lien avec les élèves, leurs parents et les services de l’État ont réalisé le tracé d’un JUNICODE dans la cour de récréation de l’école.

 

Le JUNICODE permet aux élèves de s’entraîner sur un circuit qui reproduit les obstacles rencontrés dans la rue (doubles sens, passages piétons, panneaux de signalisation…).

Ce projet a pour objectif de former les nouvelles générations d’usagers de la route. Il complète l’engagement de l’école dans des actions et des certifications proposées tous les ans aux élèves :

- le passage du permis piéton pour les élèves de CE2

- le passage du permis vélo avec les CM1-CM2, en partenariat avec le groupement de gendarmerie départementale du Haut-Rhin.


Lundi 20 juin a eu lieu l'inauguration de ce nouvel espace dans la cour de récréation de l'école élémentaire de Niederhergheim, en présence de

  • Christophe Olry, directeur de l'école,
  • Stéphane Chipponi, sous-préfet de Thann-Guebwiller
  • Madame Luangsivilay, conseillère pédagogique de la circonscription d'Andolsheim représentant Monsieur Feld-Grooten, directeur académique des services de l'Éducation nationale du Haut-Rhin
  • Alain ZEMB, maire de Niederhergheim
  • Gabrielle RIETSCH, adjointe au maire chargée des écoles.

L'investissement et la collaboration des élèves, de l'équipe enseignante et des parents d'élèves dans ce projet a été souligné.

Le sous-préfet a également rappelé que la prévention et la sensibilisation à la sécurité routière est une priorité d’action du préfet du Haut-Rhin et de ses services.

La création d’un JUNICODE de 400m2 au sein de l’école s’inscrit dans cette démarche.

Il permet de favoriser l’éducation à la citoyenneté et la responsabilisation de chacun et de former les jeunes enfants, future génération d’usagers de la route aux bons réflexes de circulation routière et au partage de la route.

Chaque année, l’État apporte son concours logistique et financier à des projets de sécurité routière dans le cadre du plan départemental d’actions de sécurité routière (PDASR). Cette action bénéficie d’une subvention de l’État d’un montant de 2 000 euros.