2020

Fonds de soutien à l’investissement industriel : 5 lauréats dans le Haut-Rhin

 
 
Fonds de soutien à l’investissement industriel : 5 lauréats dans le Haut-Rhin

Dans le cadre du déploiement du plan « France Relance » présenté par le Gouvernement début septembre 2020, la ministre déléguée auprès du ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, chargée de l’Industrie, Agnès Pannier-Runacher a présenté, vendredi 4 décembre 2020, les 29 premières entreprises régionales lauréates du fonds d’accélération des investissements industriels dans les territoires.
 

Le fonds de soutien à l’investissement industriel dans les territoires complète les aides sectorielles également mises en place par L’État. Il s’inscrit dans le cadre du programme “Territoires d’industrie”, lancé par le Premier ministre en novembre 2018.

 

Relancer l’investissement industriel dans les territoires

L’industrie a été particulièrement touchée par la crise. Les prévisions d’investissement dans le secteur témoignent de l’importance d’apporter un soutien public aux acteurs industriels afin de maintenir la compétitivité des entreprises françaises à l’international, mais également pour répondre aux grands défis du secteur : modernisation du tissu productif, engagement dans la transition écologique, résilience des chaînes de valeur et de production et inclusion sociale.

L’industrie, au-delà d’être la pierre angulaire de la reprise économique, constitue un levier puissant pour lutter contre les fractures territoriales et sociales. 70% des sites industriels sont situés hors des grandes agglomérations et 71% des investissements directs étrangers dans le domaine industriel ont profité à des communes de moins de 20 000 habitants.

Pour permettre ce rebond, la ministre déléguée chargée de l’industrie, Mme Agnès Pannier-Runacher a annoncé, dans le cadre de France Relance, le lancement d’un fonds de soutien à l’investissement industriel dans les territoires qui complète les aides sectorielles également mises en place par l’Etat. Il s’inscrit dans le cadre du programme Territoires d’industrie, lancé par le Premier ministre en novembre 2018. Ce fonds permet d’accélérer la réalisation d’investissements industriels importants en Grand Est, en particulier dans les Territoires d’industrie.

Le fonds de soutien à l’investissement industriel dans les territoires

Doté de 400 millions d’euros d’ici à 2022 à l’échelle nationale, le fonds de soutien à l’investissement industriel dans les territoires vise à financer les projets industriels (créations et extensions de sites, modernisation, nouveaux équipements, etc.) les plus structurants pour les territoires et pouvant démarrer l’investissement entre 6 mois et un an.

Les projets soutenus dans ce cadre sont sélectionnés par les Régions et les préfectures de région, au travers de revues régionales d’accélération. Ces projets doivent avoir un impact sociétal et économique fort : maintien et création d’emplois, décarbonation, formations, approfondissement des collaborations avec les acteurs territoriaux, etc.

Pour permettre de rebondir après la crise, Agnès Pannier-Runacher avait annoncé, dans le cadre du plan « France Relance », le lancement de ce fonds, doté de 150 millions d’euros dès 2020 et de 400 millions d’euros d’ici 2022.

Vendredi 4 décembre 2020, Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l'industrie auprès du ministre de l'économie, des finances et de la relance, a annoncé lors d'une visioconférence en présence de Josiane Chevalier, préfète de la région Grand Est et Jean Rottner, président du conseil régional du Grand Est, les 29 lauréats du Grand Est au fonds de soutien à l'investissement industriel.

L’ensemble des projets soutenus concoure à la compétitivité industrielle, à la création et la préservation d’emplois sur les territoires et contribue à la transition écologique et solidaire.

29 lauréats à l'échelle de la région Grand Est

A l’issue des revues régionales d’accélération en région Grand Est, ce sont 27 premiers projets lauréats qui bénéficieront d’un soutien d’un montant global de 12 millions d’euros pour un volume d’investissement prévisionnel de 110 M€. Ces projets devraient conforter 500 emplois, entraîner la création d’au moins 254 emplois directs et de plusieurs centaines d’emplois indirects.

Les entreprises qui bénéficient de ces aides sont en majorité des PME et des ETI. Les projets menés par ces entreprises abordent les grands enjeux actuels de l’industrie : la modernisation des outils de production et le développement de l’industrie 4.0, la préservation des savoir-faire, l’amélioration des conditions de travail et la transition écologique.

Ces projets représentent près de 12 millions d’euros de subventions mobilisées par France Relance et la Région, accélérant ainsi 110,3 millions d’euros d’investissements productifs à l’échelle du Grand Est. La Collectivité a décidé de s’y associer afin de soutenir un nombre plus important de dossiers, étant ainsi la première Région de France à contribuer financièrement à un dispositif mis en place par L’État dans le cadre du Plan de Relance. Les projets soutenus permettront aux entreprises concernées de diversifier leur activité, de moderniser leurs procédés de fabrication et de pérenniser leur présence en Grand Est. Ils permettront de créer 254 emplois et d’en conforter 500 autres.

Les 5 lauréats dans le Haut-Rhin

Hydra Beauty & Clean – Fabrication d’articles en papier

68690 MOOSCH – Territoire d’industrie Sud Alsace
Hydra Beauty & Clean (HBC), entreprise fondée en 1939, emploie 70 salariés.
L’activité de HBC est la fabrication et la distribution de formats coton (rondelles à démaquiller, carrés bébé) essentiellement pour des marques de distributeurs et également sous sa propre marque, Bocoton, orientée vers des produits Bio.
Le projet "ligne 904" de 4,9 M€, vise à relocaliser sur le site de HBC à Moosch (68) une ligne de fabrication de nappe coton actuellement en Pologne, en complément de son activité actuelle de transformation, permettant au site d'acquérir une totale autonomie et garantissant ainsi sa pérennité à long terme. En outre, ce projet permet d'accroître la compétitivité de HBC et d'assurer sa rentabilité.

PREGA – Fabrication d'éléments en béton

68127 SAINTE-CROIX-EN-PLAINE – Territoire d’industrie Alsace centrale
Répartie sur 3 sites de production, dont celui de Sainte-Croix-en-Plaine près de Colmar, PREGA compte 140 collaborateurs et produit des éléments béton pour la structure et les façades de nos immeubles.
Le projet de 1,1 M€ consiste à implanter un nouveau procédé de préfabrication de planchers en substituant 50% de béton par du bois structurel d'origine française. Ce prochain plancher mixte bois-béton permettra de réduire l'empreinte carbone des productions de planchers de plus de 50%. Le site de Sainte-Croix-en-Plaine sera un site pilote. Il deviendra un plateau technique pour le groupe et la production issue de ce site permettra d'alimenter les chantiers de construction de l'Est de la France ainsi que la région de Lyon.

Le projet contribuera à préserver les 36 emplois du site et la création de 4 nouveaux emplois. Sur année en régime de capacités de l'ordre de 25 000m² de plancher, les émissions de CO2 seront réduites de plus de 1 300 000 kg par an par rapport à des planchers 100% béton.

LIEBHERR – Fabrication de machines

68005 COLMAR– Territoire d’industrie Alsace centrale
Liebherr-France SAS, entreprise de 1460 salariés, produit depuis 1961 sur le site de Colmar des pelles sur chenilles pour les domaines d'application les plus divers, comme la démolition, l'application tunnel ou le talutage. L'objectif du projet est de renouveler une ligne de production dédiée à la fabrication des flèches mécanosoudées pour les pelles de la gamme 14 à 40 tonnes. Cette famille de pelles est soumise à une forte concurrence asiatique et américaine.
La nouvelle ligne contribuera à améliorer la compétitivité du site de production. L’investissement global est de 6,9 M€.
Ce projet aura des retombées directes sur la sauvegarde des savoir-faire liés à la fabrication des flèches mécanosoudées, le développement des compétences des opérateurs et des programmeurs robots (installation de dernière génération, IoT).
Les retombées indirectes toucheront le réseau de sous-traitance régionale en mécanosoudage: le développement de l'activité série (avec la ligne robotisée) venant soutenir l'activité des demandes spéciales qui sera réorientée vers ce réseau régional.

CARTONNAGES SIEGWALD – Cartonnage

68126 BENNWIHR – Territoire d’industrie Alsace centrale
Depuis 1925, à Colmar, la maison Siegwald crée des coffrets sur-mesure et personnalisés ;
Le projet (757 000€) est d'investir dans une machine à remborder qui vient mécaniquement habiller les boîtes, permettant ainsi d’être les seuls en France à réaliser des formes octogonales, dans une presse et une fraiseuse.
3 nouveaux emplois pourront être créés grâce à ce projet.

WOLFBERGER, CAVE COOPERATIVE VINICOLE D'EGUISHEIM KUHRI – Vinification

68420 EGUISHEIM – Territoire d’industrie Sud Alsace
Fondée à Eguisheim, près de Colmar, Wolfberger se partage équitablement entre le Bas-Rhin et le Haut-Rhin au travers notamment d’un vendangeoir et de caves à Dambach-le-Ville (67) et de la moitié des vignerons issus du vignoble bas-rhinois. Les activités de Wolfberger sont la vinification, la distillation, l’embouteillage, le conditionnement, la commercialisation et la livraison des produits.
L’objectif du projet (310 000€) est de gagner en productivité par l'adaptation rapide de l'outil industriel aux petites séries demandées par les clients.


Janvier 2021 : 19 nouveaux lauréats du fonds d’accélération des investissements industriels dans les territoires Grand Est

A l’issue de la deuxième revue régionale d’accélération en région Grand Est, ce sont 19 projets lauréats qui bénéficieront d’un soutien d’un montant global de 8,5 millions d’euros pour un volume d’investissement prévisionnel de 81 millions d’euros. Ces projets devraient entraîner la création d’au moins 380 emplois directs et en conforter près de 1700. A ce jour, le nombre total de lauréats de ce fonds s’élève ainsi à 49.
Les entreprises qui bénéficient de ces aides sont en majorité des PME et des ETI. Les projets menés par ces entreprises abordent les grands enjeux actuels de l’industrie : la modernisation des outils de production et le développement de l’industrie 4.0, la préservation des savoir-faire, l’amélioration des conditions de travail et la transition écologique.

1 lauréat dans le Haut-Rhin

CQFD COMPOSITES – Fabrication de profilés de fenêtres

68270 WITTENHEIM – Territoire d’industrie Sud Alsace

CQFD Composites a mis au point une technologie de production innovante de profilés composites structuraux, légers, isolants et recyclables notamment pour les domaines du bâtiment et de l’automobile.
Le projet (1,7 M€) consiste en l’implantation en Alsace d’une première ligne de production industrielle de profilés de fenêtres et profilés techniques de nouvelle génération sur base de matériaux composites thermoplastiques structuraux, isolants et recyclables.
Il permettra la création de 28 emplois.

> DP 19 laureats 20 janvGE - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,40 Mb


A propos du dispositif « Territoires d’industrie »

La Région Grand Est est la seconde région industrielle de France en PIB (hors Ile-de–France). Avec 16 500 établissements et 311 000 emplois salariés, dont plus de 60% relevant du secteur de la métallurgie, l’industrie représente 19,2% de la valeur ajoutée contre 13,9% au niveau national. Ce secteur, et par conséquent son développement et sa transition vers le 5.0, est un enjeu majeur pour le
territoire.

Dans le cadre du programme lancé par le Premier ministre fin 2018, le Grand Est comporte aujourd’hui 14 « Territoires d’industrie ». Alors que 70% de l’industrie se situe en dehors des grandes agglomérations et que 71% des investissements industriels étrangers ont eu lieu l’an dernier dans des communes de moins de 20 000 habitants, ces « Territoires » constituent une priorité aussi bien pour le Gouvernement que pour la Région.

La Collectivité accompagne les projets industriels et notamment les porteurs identifiés sur ces « Territoires » par le biais du dispositif Grand Est Compétitivité destiné à soutenir la transition des entreprises vers l’industrie du futur et la modernisation de leur appareil productif. Ce sont plus de 23 millions d’euros qui sont consacrés annuellement à l’accompagnement de leur compétitivité.

La Région a mis en place dès 2016 une politique ambitieuse d’accompagnement des entreprises par le biais du Plan Industrie du Futur, véritable parcours de transformation dont la porte d’entrée est un diagnostic de performance industrielle pris en charge intégralement par la Région. Ce sont à ce jour plus de 560 entreprises qui bénéficient de cette dynamique qui s’inscrit désormais dans le cadre du
partenariat mis en place avec l’Etat sur l’accompagnement de 10 000 PME et ETI au niveau national vers l’industrie du futur.

L’accélération des projets s’effectue grâce à un collectif French Fab Grand Est animé par la Région et regroupant les structures de l’écosystème de l’accompagnement autour du 4.0 (Agence de l’Innovation Grand E-nov, CETIM, CAPTRONIC, CCI Grand Est, Bpifrance, AIF, CEA Tech…) et ce, dans le cadre du partenariat Etat-Région.

Le plan régional intègre également la mise en place de communautés des leaders de l’industrie du futur et des entreprises diagnostiquées, leur permettant d’échanger sur les enjeux de transformation et la mise en place d’évènements à rayonnement suprarégional tel que le salon BE 4.0 dédié aux offreurs de solutions.


Pour en savoir plus sur le plan « France Relance » : planderelance.gouv.fr

> CP 29 lauréats GE - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,15 Mb

> DP Présentation des 29 lauréats - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 2,35 Mb