2019

Prise d'armes à la tête de la compagnie de gendarmerie d'Altkirch

 
 
Prise d'armes à la tête de la compagnie de gendarmerie d'Altkirch

Jeudi 4 octobre, le chef d'escadron Nicolas Mejenny a officiellement pris ses fonctions à la tête de la compagnie de gendarmerie d'Altkirch, lors d'une cérémonie officielle à la caserne Gilardoni, en présence des élus et des autorités locales.
 

Au cours de cette prise d'armes, le colonel Guillaume Le Blond, commandant le groupement de gendarmerie départementale du Haut-Rhin, a officiellement confié le commandement de la compagnie de gendarmerie d'Altkirch au chef d'escadron Nicolas Mejenny, , présent au sein de la compagnie depuis le 1er août 2019.

20191003_145921

Il succède à ce poste au chef d'escadron Stéphane Mottet, qui a été affecté au groupement de gendarmerie départemental de l'Ain, comme officier adjoint chargé de la police judiciaire à Bourg-en-Bresse.

20191003_141749

Le commandement d'un vaste territoire, de près d'une centaine de militaires, au service de la sécurité d'environ 80 000 haut-rhinois

La compagnie de gendarmerie de l'arrondissement d'Altkirch est composée de

  • 4 communautés de brigades
    • Altkirch,
    • Dannemarie,
    • Ferrette,
    • Masevaux-Niederbruck,
  • d'un peloton de surveillance et d'intervention de la gendarmerie (psig)
  • et d'une brigade de recherche (BR).
Capture

Le chef d'escadron Nicolas Mejenny est ainsi à la tête de :

  • 99 militaires,
  • sur le ressort territorial de 126 communes,
  • au profit d'environ 88 000 habitants.
20191003_142056

Un parcours militaire riche : de la Nouvelle-Aquitaine à l'Alsace en passant par la région parisienne et les frontières allemandes.

Originaire des Deux-Sèvres, Nicolas Mejenny, 38 ans, a fait des études à l'Institut d'études politiques de Paris, tout en étant réserviste dans la compagnie des fusiliers marins de Saint-Assise (Seine-et-Marne).

Après avoir passé une année au 152e régiment d'infanterie de Colmar, il a intégré l'école des officiers de la gendarmerie nationale à Melun (Seine-et-Marne).

De 2007 à 2011, il a commandé le peloton d'intervention de l'escadron de gendarmerie mobile (EGM) de Maisons-Alfort dans le Val-de-Marne, avant de prendre le commandement de l'EGM de Wissembourg (Bas-Rhin) de 2011 à 2015.

En 2015, il a été nommé commandant de la gendarmerie fluviale franco-allemande à Kehl (Allemagne) où il est resté quatre ans, jusqu'à son affectation en août dernier à Altkirch.

20191003_143357-1

Bienvenue dans le Haut-Rhin !