Retour du séminaire Fessenheim du 12 mars 2019

 
 
Retour du séminaire Fessenheim du 12 mars 2019

Les participants aux différents groupes de suivi du projet de territoire de Fessenheim ont été invités à participer à une journée de séminaire collaboratif le 12 mars,

organisée par la préfecture du Haut-Rhin avec l’appui du laboratoire d’innovation publique porté par la Préfecture de région Grand Est.

49 38 7
participants, dont 2 allemands projets analysés projets proposés

Les objectifs de la journée étaient de mobiliser la communauté d’acteurs à la suite de la signature du projet de territoire, concrétiser des idées pour parvenir à des projets transversaux, et valoriser le travail effectué par l’ensemble de la communauté.

Ce séminaire a rassemblé 49 participants répartis en 7 équipes. Les participants ont analysé 38 projets et identifié des pistes d’amélioration, et sur cette base ont proposé 7 projets améliorés, plus transversaux, plus opérationnels : plateforme intelligence artificielle, dynamique participative, acceptabilité par les habitants, développement et valorisation du patrimoine naturel et industriel, fiscalité attractive, plan de mobilité EcoRhéna, innovation financière pour l’accompagnement des projets.

       
     

Le délégué interministériel à l’avenir du territoire de Fessenheim a salué l’engagement et la créativité des participants à l’issue des présentations des projets.

Le préfet du Haut-Rhin a remercié la communauté de travail pour son implication depuis plus d’un an et lors de ce séminaire, et a indiqué que les différents projets proposés seraient examinés rapidement en groupe de suivi puis en bureau exécutif. Il a également proposé qu’un nouveau séminaire soit organisé l’année prochaine.

Les retours sont très positifs, tant sur le déroulé de la journée, la qualité d’animation et des outils proposés, que sur le renforcement de la communauté de travail.

De plus, un besoin fort d’accompagnement a été identifié pour mieux structurer et identifier les conditions de réussite des projets validés, et se doter d’un outil collaboratif en ligne adapté aux besoins de la communauté de travail. Les réflexions sont en cours pour structurer ces outils.