Actions locales menées

 
 
DDFE_m

cliquez-ici

Exemples d’actions locales

NOVEMBRE 2017

25 novembre : conférence à l’association de loisirs et d’éducation permanente (ALEP)

A l’occasion de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, la déléguée départementale aux droits des femmes et à l’égalité a été invitée par l’ALEP à donner une conférence destinée à décoder le processus des violences pour mieux aider et accompagner.

Ont ainsi été abordés les diverses formes de violences, la spirale de la violence, le processus d’emprise, les freins, les étapes et dispositifs d’accompagnement. Ces sujets ont été illustrés par la présentation du parcours d’une victime accompagnée par une association et par la diffusion de deux court-métrages, présentant  l’un un médecin à l’écoute d’une femme victimes de violences, l’autre une victime bénéficiant d’un téléphone « grand danger ».

Les échanges et témoignages ont permis de repérer et confirmer certains besoins qui seront relayés dans le cadre du Tour de France de l’Égalité initié par le gouvernement au titre de la grande cause nationale du quinquennat que représente l’égalité entre les femmes et les hommes.

ALEP 25_nov_17

Rencontre du réseau territorial Grand Est

La Directrice régionale aux droits des femmes et à l’égalité et des déléguées départementales de la région Grand Est se sont retrouvées les 7 et 8 novembre 2017 à la DDCSPPdirection départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations du Haut-Rhin à Colmar, où elles ont été accueillies par la directrice-adjointe et la déléguée départementale du Haut-Rhin. Ces rencontres ont lieu une ou deux fois par trimestre, alternativement dans chaque département.

Au cours de ce séminaire, le réseau territorial a notamment travaillé sur la stratégie régionale dans la perspective du dialogue de gestion, fait le point des actualités nationales et locales (tour de France de l’égalité, actions pour le 25 novembre, commissions de lutte contre la prostitution, mouvements de personnel…), et a bénéficié d’un exposé sur la politique pénale en matière de lutte contre les violences faites aux femmes dans le département du Haut-Rhin, par Mme Verheyde, juriste-assistante au Parquet général à la Cour d’Appel de Colmar.

séminaire régional

OCTOBRE 2017

Au coeur de l’entrepreneuriat féminin avec le réseau « Mampreneurs »

Dans le cadre de la semaine nationale de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, la délégation départementale aux droits des femmes et à l’égalité et le réseau « Mampreneurs » ont organisé le 6 octobre une matinée dédiée à l’entrepreneuriat féminin, en partenariat avec Colmar, Colmar agglomération (CAContrat d'avenir), l’agence d’attractivité d’Alsace (AAA) et l’association Entente des générations pour l’entreprise et l’emploi (EGEE).

150 personnes ont participé à cette matinée, avec en invitées : Mme Leitzgen, PDG des Cuisines Schmitt, Mme Gangloff-Ziegler, présidente de l’université de Haute-Alsace (UHA), Mme Heumann, PDG de la société Paul Heumann, et Mme Sturtz, championne de karaté et engagée dans l’association européenne contre les leucodystrophies (ELA).

Témoignages, rencontres et tables rondes ont ponctué ce temps d’échanges sur les thèmes : « franchir le pas : quels appuis ? quels défis ? » et « Etre entrepreneure : quels équilibres, quelles libertés et à quel prix ? ».

Quelques mots-clés ont marqué les débats : audace, flexibilité, engagement, légitimité, passion, réseau, confiance, organisation…

conférence_mampreneurs_1
conférence_mampreneurs2

AVRIL 2017

Sensibilisation à l’égalité professionnelle au centre de réadaptation Camus à Mulhouse

Dans le cadre de la formation dispensée par le centre de réadaptation fonctionnelle Camus à Mulhouse  à un groupe de stagiaires destinés à intégrer des services d’administration du personnel, la déléguée départementale a été invitée à présenter un historique de l’évolution des droits entre les femmes et les hommes et un état des lieux des inégalités qui subsistent, notamment en matière d’égalité professionnelle (parcours professionnels, mixité des métiers, harcèlement et sexisme au travail, stéréotypes…). Divers outils et ressources disponibles ont été présentés pour les aider à s’emparer de ces sujets dans leur future vie professionnelle.

Une quinzaine de stagiaires ont ainsi acquis ou développé leurs connaissances en la matière, et les échanges ont permis de travailler les questions de : l’égalité, c’est quoi ? l’égalité, pourquoi ? l’égalité, comment ?

Ces personnes, elles-mêmes susceptibles d’être victimes de discriminations du fait de handicaps fonctionnels, pourront être porteuses d’un message d’égalité particulièrement fort.

8 MARS 2017 :

Conférence à l’association de loisirs et d’éducation permanente (ALEP)

A l’occasion de la journée internationale de lutte pour les droits de femmes, la déléguée départementale aux droits des femmes et à l’égalité a été invitée par l’ALEP à donner une conférence sur les actions locales menées en faveur de cette politique.

La réflexion a été lancée sur les questions liées à l’égalité : que recouvre cette notion ? comment y parvenir ? pourquoi est-ce important ?

Ont été abordés la lutte contre les violences faites aux femmes, l’égalité professionnelle et la mixité des métiers et des formations, le droit pour les femmes à disposer de leur corps, et la lutte contre les stéréotypes qui traverse l’ensemble de ces thématiques. En dépit d’incontestables avancées, des inégalités demeurent, les chiffres en témoignent.

Le public a découvert l’importance du réseau partenarial, la variété des actions menées, et a pu échanger tout au long de cette soirée.

 

8 mars_2017_ALEP

8 MARS 2017

Les femmes en uniforme à l’honneur 

A l’initiative de la gendarmerie et de la déléguée départementale aux droits des femmes et à l’égalité, une vingtaine de femmes gendarmes, policières, pompières, militaires, douanières et démineuse ont témoigné de leur parcours et de leur quotidien dans leurs institutions, en présence du préfet du Haut-Rhin, des médias et d’élèves d’un lycée préparant aux métiers de la sécurité, qui ont tous largement échangé avec les professionnelles.

Au cours d’une matinée, toutes ces volontaires ont présenté une vaste palette des fonctions de leurs institutions, par exemple : cheffes de services, responsables de commissariat ou de brigade, analyste en renseignement électromagnétique, employées dans les services administratifs, mécanicienne aéronautique, maîtresse de chien, motocycliste, sapeur-pompier volontaire ou professionnelle, démineuse…

Ces femmes, heureuses de ce temps partagé, ont dit leur fierté et leur passion pour leurs métiers, sans occulter les difficultés comme la nécessité de toujours faire ses preuves et fournir plus d’efforts pour être reconnues, mais aussi le soutien de leur hiérarchie et l’évolution des mentalités. Elles ont rappelé que la compétence n’a pas de sexe et que « les femmes dans l’institution, c’est une valeur ajoutée ! ». Les plus anciennes ont ouvert la voie, et la féminisation se poursuit.

F en uniforme

FÉVRIER – MARS 2017 :

Les professionnel.les de santé s’impliquent dans la lutte contre les violences faites aux femmes

En collaboration avec la déléguée départementale aux droits des femmes et à l’égalité et le réseau partenarial, le service social des hôpitaux civils de Colmar (HCC) a proposé fin février 2017 à l’ensemble des personnels de l’hôpital une première journée de formation consacrée à la lutte contre les violences faites aux femmes, au cours de laquelle ont été présentés : les mécanismes et les cycles de la violence, les acteurs locaux auxquels les personnels peuvent se référer ou vers lesquels ils peuvent orienter les victimes, les actions menées et en cours aux HCC pour faciliter la libération de la parole et aider les femmes. Cette journée très riche devrait être suivie d’une deuxième session à l’automne, afin qu’un maximum de personnes puisse en bénéficier.

Les ordres départementaux des sages-femmes libérales d’Alsace ont également souhaité mettre le focus sur les violences faites aux femmes, à l’occasion de la journée de formation organisée en mars, à laquelle la déléguée départementale a été associée. Après une matinée consacrée à l’IVG, l’après-midi a permis d’aborder le sujet des violences, avec le cycle de la violence, le repérage et la prise en charge par les professionnel.les et les dispositifs d’aide existant sur le territoire départemental.

Ces différentes actions contribuent fortement à la prise de conscience et à la lutte contre les violences faites aux femmes, et suscitent un grand intérêt.

JANVIER – FÉVRIER 2017 : 

Sensibilisation des scolaires aux droits des femmes et à la mixité des métiers

De nombreux établissements scolaires s’impliquent pour la mixité dans les métiers et pour plus d’égalité.

En ce début d’année 2017, la déléguée départementale aux droits des femmes et à l’égalité a été associée à deux actions menées dans le sud du département, pour lesquelles des femmes ont témoigné à ses côtés.

Au centre de formation des apprentis (CFA) de Saint-Louis, des élèves de première bac pro ont ainsi eu l’occasion de réfléchir avec  l’association « le nid » au système prostitutionnel et d’en comprendre les enjeux et les conséquences néfastes  sur les personnes victimes de la prostitution.

Par ailleurs, pour mieux appréhender la mixité des métiers et les difficultés auxquelles sont parfois confrontées les femmes, ils  ont pu échanger avec une éleveuse de chèvres en montagne productrice de fromages, qui a mis en lumière le poids encore bien présent du sexisme.

A la cité scolaire Vogt à Masevaux, c’est une classe de troisième prépa pro qui a été sensibilisée à la mixité des métiers, avec les témoignages d’une jeune femme peintre dans une entreprise de Sierentz très engagée en faveur de la mixité des métiers, et d’une créatrice d’entreprise actuellement présidente de l’association des Mampreneures, qui regroupe des mères de famille cheffes d’entreprises.

DÉCEMBRE 2016

Colloque Elle & sportive :

Pour mettre en valeur l’engagement et le talent des sportives, la déléguée départementale aux droits des femmes et à l’égalité du Haut-Rhin a organisé, en partenariat avec le conseil départemental, un colloque « Elle et sportive » le samedi 3 décembre, à Colmar.

Cette manifestation tout public a bénéficié du soutien de l’association Femixsports ainsi que de l’entreprise Weleda, et a été  été labellisée au titre du plan national de mobilisation et de lutte contre le sexisme « Sexisme, pas notre genre ».

Une vingtaine de sportives (foot, rugby, basket, athlétisme, tir, vélivole, boxe, karaté, aikido, vélo, sport automobile, canoe-kayak, plongée, handisport…) ont témoigné de leur pratique sportive, leurs engagements, et leur prise de responsabilités. Des spécialistes ont apporté leur éclairage sur la situation et les enjeux du sport féminin en France, l’histoire du sport féminin, le sport scolaire, le suivi médical et la prise en charge ostéopathique des sportives.

La journée s’est conclue par la remise de la médaille de la jeunesse, des sports et de l’engagement associatif à quatre sportives méritantes.

colloque Elle et sportive

OCTOBRE 2016

Conférence au pôle média-culture de Colmar 

Qui connaît Lucie Hadamard ….. ? C’est pour combler cet injuste oubli que la déléguée départementale, en partenariat avec le pôle média-culture de Colmar, a organisé une conférence consacrée à cette femme, dont l’époux est lui fort connu, puisqu’il s’agit du capitaine Alfred Dreyfus.

Pourtant, si celui-ci a été innocenté, réintégré dans l’armée, promu et décoré, c’est aussi parce que l’indéfectible soutien de son épouse, et sa lutte furent déterminantes. Les historiens se sont jusqu’à présent désintéressés de cet aspect de l’Histoire, assignant à Lucie Hadamard un rôle mineur conforme à la société du 19ème siècle.

Le travail de recherche de Mme Elisabeth Weissman, diplômée de Sciences Po, journaliste, et écrivaine, a permis de mettre Lucie Hadamard en lumière, tout en analysant le contexte de l’époque, où les femmes étaient volontiers exclues des lieux de pensée, et peinaient à mettre les rôles sociaux en cause même lorsqu’elles ne s’y conformaient pas.

> affiche conférence Lucie Hadamard - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,26 Mb

Semaine nationale de l’égalité professionnelle

 La semaine de l’égalité professionnelle, du 3 au 7 octobre 2016, a été marquée par plusieurs actions partenariales :

 Avec la Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment (CAPEB) :

- la remise de diplômes aux repreneur.es d’entreprises ayant suivi la formation dispensée par la CAPEB, où la part des femmes s’accroît d’année en année, prouvant que le bâtiment est aussi une histoire de femmes.

- un travail avec la Direction des services départementaux de l’Education Nationale, afin de présenter aux Centres d’information et d’orientation les outils élaborés par la CAPEB en faveur de la mixité des métiers et des formations, en profitant de cette opportunité pour lancer le concours annuel de la CAPEB «  Conjuguez les métiers du bâtiment au féminin », destiné aux élèves des collèges.

Avec la Maison de l’Emploi et de la Formation de Mulhouse, pour l’organisation d’un « café de l’entrepreneuriat féminin », qui a réuni une quarantaine de femmes qui ont pu échanger sur leurs pratiques, et travailler en ateliers sur la qualité de vie et sur la protection sociale de la cheffe d’entreprise.

AVRIL  2016 

Violences faites aux femmes : dépister, comprendre, orienter – sensibilisation du personnel du Service de maternité du « Parc » des Hospices civils de Colmar

A l’initiative d’une médecin et d’une sage-femme du Parc, une sensibilisation aux violences faites aux femmes a été organisée par la déléguée départementale aux droits des femmes et à l’égalité le 25 avril 2016. 

Cette séance a permis de réunir une trentaine de personnes (médecins, sages-femmes, aide-soignantes, assistantes sociales, psychologues, responsable du service social de l’hôpital…), avec lesquelles un riche échange a eu lieu, sur le cycle de la violence, les signes à détecter, les partenariats utiles, les questions à poser …

Le sujet des violences fait partie des préoccupations de l’équipe hospitalière, et a permis de libérer les questionnements sur l’attitude à adopter face aux victimes, afin d’améliorer leur prise en charge.

 MARS  2016 

Les femmes dans l’artisanat

La Commission paritaire régionale interprofessionnelle de l’artisanat (CPRIA), en partenariat avec la Déléguée départementale aux droits des femmes et à l’égalité,  a souhaité profiter de la journée du 8 mars pour mettre à l’honneur et inciter les femmes à s’engager dans les métiers de l’artisanat.

Deux petits déjeuners ont été organisés à Colmar et Mulhouse, associant des chef-fes d’entreprises, des responsables d’organisations professionnelles, représentant-es de salarié-es et salarié-es, des responsables de formation, etc, afin d’évoquer l’égalité professionnelle, la mixité, l’orientation et la formation professionnelle.

Dans un monde qui change, se positionner comme acteur pionnier est un véritable enjeu, bien saisi par les participant-es. S’adapter et innover sont des gages de progression et de professionalisme. Aller vers plus de mixité dans les entreprises et dans les instances élues permet de positionner des personnes motivées et performantes. Faciliter la formation continue permet à toutes et tous de progresser.

Cette action trouvera des prolongements dans les mois qui viennent.

2016603608 CPRIA

Conférence dans le cadre de la Journée Internationale des Droits des Femmes

 

8 mars

  Entre espoirs, résistances et illusions, où en sommes-nous de l'égalité entre les femmes et les hommes ?

 

> affiche - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,17 Mb

Les Mariannes de la Diversité au Pôle media-culture à Colmar

Le Pôle media-culture (PMC) à Colmar, en collaboration avec la chargée de mission départementale aux droits des femmes et à l’égalité, a accueilli pendant tout le mois de mars l’exposition réalisée par les Mariannes de la Diversité, qui illustre l’évolution de la place des femmes dans notre société au cours du dernier siècle, en mettant en valeur les femmes issues de l’immigration.

Cette exposition a constitué le fil conducteur d’animations organisées au fil du mois par le PMC, dont une soirée le 22 mars organisée et animée par la chargée de mission départementale sur le thême : « diversité culturelle et intégration : des femmes témoignent », qui a réuni 9 femmes d’une grande diversité, tant par leurs origines (Irlande, Mexique, Roumanie, Turquie, Algérie, Cameroun, Japon, Liban,..), que par leurs parcours et leurs engagements (vétérinaire, étudiante, sportive, conseillère régionale, militantes, salariées…).

En conclusion de cette soirée riche en échanges et en émotions, l’artiste Nouara Naghouche a repris une partie de son one woman show « Sacrifices » consacré « à toutes celles qui ne s’effacent pas, pour qui le temps qui passe est un nouveau combat »…

PMC_22_mars

Journée franco-allemande «  Femmes élues »

Dans le cadre des actions engagées pour la Journée internationale des droits des femmes, une action a été menée en partenariat avec le Conseil Départemental du Haut-Rhin (CD 68), pour une journée franco-allemande, le 7 mars, consacrée aux femmes élues : la 2ième  Vice – Présidente du CD 68 (et seule femme membre pendant plus de 20 ans), par ailleurs députée suppléante et conseillère municipale, la Landrätin du Breisgau-Hochschwartzwald, et les femmes maires de Fortchwihr et de Müllheim  ont témoigné devant deux classes bilingues des collèges de ces mêmes communes, ces élèves ayant auparavant mené un important travail sur le sujet de l’égalité entre les femmes et les hommes, qui a été présenté à cette occasion.

Deux maîtres-mots ont permis de conclure, après un constat sur les similitudes des difficultés et aussi sur le souci partagé des élues d’être avant tout au service des citoyen-nes  : partage (des connaissances pour professionnaliser les élues, des responsabilités familiales, et du pouvoir) et équilibre (de nos vies, de nos territoires et de nos représentations sexuées).

 

Femmes élues

crédits photos CD68

NOVEMBRE/DÉCEMBRE 2015

Conférence sur la Reine Marie, « homme  fort » de la Roumanie pendant la grande Guerre

Pour mieux faire connaître le rôle et la place des femmes pendant la Grande Guerre, une soirée a été consacrée à la Reine Marie, « homme fort » de la Roumanie pendant cette période.

En collaboration avec la Bibliothèque des Dominicains à Colmar, une conférence a été donnée par Jean-Noël Grandhomme, professeur à l’Université de Lorraine, qui a brossé le portrait de cette femme qui fut une personnalité dominante de son pays, menant en secret une vie très libre, protégeant les artistes et défiant les codes assignés à son sexe par son époque. Elle vint plusieurs fois en Alsace, notamment pour inaugurer le cimetière roumain de Soultzmatt.

Encore honorée actuellement en Roumanie, elle mérite une place dans nos mémoires.

reine Marie

Partenariat avec le Centre de formation d’apprenti-es (CFA) de Saint-Louis

Une vingtaine d’élèves du CFA du lycée J. Mermoz à Saint-Louis ont travaillé sur le thême de la sécurité conjuguée au féminin.

A cette fin, un partenariat a été noué avec la chargée de mission départementale, qui est intervenue sur la sécurité des femmes dans l’espace public et plus particulièrement dans les transports. Elle était accompagnée de trois femmes travaillant dans des métiers liés à la sécurité : une policière pour la sécurité des biens et des personnes, une inspectrice vétérinaire pour la sécurité alimentaire, et une démineuse pour la sécurité civile, qui ont présenté leur mission et leur quotidien de femmes dans des métiers encore majoritairement masculins.

Cette intervention, préparée en amont avec le professeur référent, a donné lieu à débat pendant cette matinée, et s’est prolongée avec le travail de réflexion aboutissant au journal publié par le CFA .

CFA St Louis

Les établissements hospitaliers s’engagent contre les violences faites aux femmes

Deux établissements hospitaliers haut-rhinois ont mené d’intéressantes opérations en faveur de la lutte contre les violences faites aux femmes.

Pour marquer les 90 ans de leur service social, les hôpitaux civils de Colmar ont organisé le 5 novembre 2015 une journée Portes ouvertes à l’occasion de laquelle plus de 200 personnes (1/3 en provenance de l’hôpital, et 2/3 de professionnel-es extérieur-es) ont participé à des tables rondes, dont l’une d’elles a permis d’aborder les violences faites aux femmes, en tant qu’atteintes aux droits fondamentaux, ayant un impact fort sur la santé.

A Mulhouse, c’est le groupement hospitalier de la région mulhousienne qui a mis en place le 1er décembre 2015 une journée de formation destinée à ses personnels, avec  présentation du plan interministériel de prévention et de lutte contre les violences faites aux femmes et sa déclinaison locale, exposé sur le processus de violence et l’organisation pluridisciplinaire de l’hôpital pour accueillir et accompagner les victimes. Plus de 70 personnes de différents services et grades ont participé à cette journée, qu’il est prévu de reconduire l’an prochain.

OCTOBRE 2015

Hommage de La Poste à une résistante alsacienne

Le 19 octobre 2015, La Poste a émis un timbre en hommage à Laure Diebold, Résistante alsacienne, qui fut l’une des 6 femmes « Compagnon » de la Libération, pour plus de 1 000 hommes….Cette reconnaissance est le fruit de l’engagement de sa biographe Anne-Marie Wimmer, qui donne régulièrement des conférences sur cette résistante, et notamment déjà deux fois à Colmar, en partenariat avec la chargée de mission départementale aux droits des femmes et à l’égalité.

Timbre
alep amw 001 - Copie

 Lancement des téléphones de grave danger (TGD)

Le Procureur de la République près le TGITribunaux de grande instance de Colmar a procédé le 6 octobre 2015 au lancement du dispositif des téléphones de grave danger, en présence des principaux signataires de la convention, dont la chargée de mission départementale aux Droits des femmes et à l'Égalité et de l'association Accord 68 ainsi que des représentants de la presse locale, qui s'en sont faits l'écho.

Cette cérémonie de signature a permis de rappeler le contexte dans lequel ce nouveau dispositif s'inscrit, d'exposer les règles d'attribution et d'insister sur le partenariat qui permettra de gérer le plus efficacement possible les 9 téléphones attribués au département du Haut-Rhin.

img 4553

SEPTEMBRE 2015 

La médecine du travail, un maillon important de la chaîne des professionnels pour la lutte contre les violences faites aux femmes

Dans le cadre de la sensibilisation de toute la chaîne des professionnel-les susceptibles d’être en contact avec des femmes victimes de violences, il apparaît indispensable de ne pas oublier les médecins du travail, qui accueillent bien souvent les confidences des femmes, qu’elles soient victimes dans leur vie privée ou dans leur vie professionnelle.

Ce constat a conduit la Chargée de mission départementale aux droits des femmes et à l’égalité du Haut-Rhin à organiser le 7 septembre 2015 un temps de sensibilisation des médecins du travail du secteur de Colmar. Leur écoute, la pertinence des questions, et l’intérêt porté aux renseignements et brochures diffusés, prouvent combien ils ont pu se sentir démunis, mais sont disposé-es à mieux intégrer cette problématique dans leurs entretiens.

L’objectif de sensibilisation de l’ensemble de la chaîne des professionnels de santé a par ailleurs conduit à reconduire les séances de formation à destination des élèves de l’IFSI (Institut en soins infirmiers) et de l’IFMS (Institut de formation aux métiers de la santé).

 Avril 2015

Les « matinées de l’égalité » avec FACE Alsace

FACE Alsace et la chargée de mission départementale aux droits des femmes et à l’égalité ont engagé une collaboration pour sensibiliser leurs réseaux à la thématique de l’égalité entre les hommes et les femmes .  Un cycle de trois conférences est prévu, la première ayant eu lieu le 22 avril 2015 à Mulhouse, avec la présentation par la chargée de mission de l’évolution des droits, de la situation actuelle, et des dispositifs nationaux et locaux mis en œuvre pour parvenir à une égalité réelle.

Cette séance introductive sera suivie de deux autres, respectivement consacrées à l’égalité professionnelle et à la lutte contre les stéréotypes.

Mars 2015

Hommage à Laure Diebold, Résistante alsacienne, « Compagnon » de la Libération

Dans le cadre des évènements organisés à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, une conférence a été organisée le 4 mars en  partenariat avec la Bibliothèque des Dominicains à Colmar et  l’Office départemental des anciens combattants et victimes de guerre (ONACVG).

Mme Anne-Marie Wimmer, écrivaine, a ainsi honoré la mémoire de Laure Diebold, une Alsacienne injustement tombée dans l’oubli. Elle fut pourtant l’une des six femmes (pour environ 1000 hommes)  à obtenir la prestigieuse décoration de la Seconde Guerre Mondiale la déclarant « Compagnon » de la Libération. Née en Alsace en 1915, impliquée dès 1940 dans la Résistance, engagée dans les réseaux clandestins, secrétaire de Jean Moulin, elle fut arrêtée à plusieurs reprises et déportée en janvier 1944 à Auschwitz puis à Ravensbrück, où elle sera libérée par les troupes américaines en avril 1945.

Le  public, conquis par l’enthousiasme de la conférencière, poursuivit les échanges lors du moment de convivialité offert par l’ONACVG et de la séance de dédicace qui suivirent.

SAM_0298

 Janvier 2015

Une charte des temps à la DDCSPPdirection départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations

Conformément aux dispositions du protocole d’accord dans les trois fonctions publiques signé le 8 mars 2013, la DDCSPPdirection départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations du Haut-Rhin a souhaité élaborer et mettre en œuvre une Charte des temps, pour favoriser l’équilibre des temps de vie de l’ensemble des agents.

Sous le pilotage de la chargée de mission départementale, un groupe de travail a conçu un document répondant à la fois aux préconisations de la circulaire ministérielle du 8 juillet 2013, et aux préoccupations locales, aboutissant à 10 engagements pour favoriser l’équilibre entre la vie personnelle et la vie professionnelle, avec 3 objectifs :

  • équilibre des temps de vie et cohésion des équipes ;
  • pour un climat de travail efficace et serein, l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle est respecté par chacune et chacun ;
  • l’optimisation des réunions est gage d’une meilleure gestion du temps de travail et du temps personnel.

 
Découvrir le texte de la charte :

> Charte des temps 2015 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,02 Mb

Décembre 2014

Lutte contre les stéréotypes de genre

Pour la deuxième année consécutive, le lycée Ribeaupierre à Ribeauvillé a souhaité que l’ensemble des élèves de terminale consacrent un après-midi de réflexion à la place des femmes dans la société. L’objectif de l’établissement est d’améliorer l’information des jeunes et de les rendre plus attentifs à certains sujets de société, en exerçant leur esprit critique et en leur offrant un temps de débat pour porter un autre regard sur le monde.

C’est dans ce contexte que trois sujets ont été proposés par la chargée de mission départementale et validés par la Direction de l’établissement. Ces thématiques ont été abordées avec les élèves le 1er décembre 2014 : « la place des femmes pendant la Grande Guerre », sujet présenté par l’historien M. Grandhomme ; « la prostitution, notamment estudiantine » avec deux représentantes du Nid ; et « les stéréotypes ont la vie dure, et alors …. ? », sujet présenté par la chargée de mission départementale.

Novembre 2014 

Sensibilisation de Pôle Emploi

En application de l’accord-cadre du 26 juin 2013 entre le Ministère des Droits des femmes, Pôle Emploi et le Ministère du Travail, la Chargée de mission départementale du Haut-Rhin a organisé le 15 octobre 2014 une sensibilisation des directrices et directeurs d’agences de Pôle Emploi du Haut-Rhin.

Ont été évoquées les priorités gouvernementales (égalité professionnelle, lutte contre les violences, droits des femmes à disposer de leur corps et lutte contre les stéréotypes), et quelques données illustrant la situation présente, afin de faire prendre conscience de l’enjeu global de l’égalité entre les femmes et les hommes.

Puis ont été déclinés de façon plus précise les thèmes liés à l’égalité professionnelle et à la mixité des métiers (dispositions législatives, orientation, formation, accès aux responsabilités, entrepreneuriat, qualité de vie au travail, partage des temps, inégalités territoriales, campagnes nationales, outils existants…) et l’accord-cadre avec Pôle Emploi a été présenté.

Une initiative locale sera engagée qui est destinée à lutter contre les inégalités territoriales en favorisant l’emploi des femmes diplômées vivant en ZUSZone urbaine sensible.

Octobre 2014

Conférence sur la place des femmes pendant la guerre

« Il y a plus inconnu que le soldat inconnu : sa femme… ». Pour faire mentir ce vieux slogan féministe, la chargée de mission départementale aux droits des femmes et à l’égalité du Haut-Rhin a organisée le 16 octobre 2014, en collaboration avec la ville de Colmar, une conférence dédiée à la place des femmes pendant la guerre. Dans un large tour d’horizon, tant national qu’international, l’historien et enseignant-chercheur à l’Université de Strasbourg Jean-Noël Grandhomme, spécialiste de la première guerre mondiale, a fait revivre la mémoire des femmes victimes, des femmes au travail, des femmes cheffes de familles, espionnes, sportives,…., de toutes celles qui auront contribué à l’émancipation sociale et politique, qui se poursuivra même après le retour des hommes à la fin de la guerre.

M. Grandhomme avec ses interlocuteurs

Juillet 2014

Sensibilisation des collégien-nes aux violences sexistes et sexuelles

La prévention des violences sexistes et sexuelles constitue une facette importante de l'éducation des jeunes au respect réciproque et à l'égalité.

Conscients de cet enjeu, la chargée de mission départementale, le Directeur de Cabinet du Préfet, la Brigade de prévention de la délinquance juvénile (BPDJ) de la Gendarmerie, ont souhaité s'impliquer dans une action de sensibilisation destinée aux élèves des collèges, en collaboration avec deux établissements scolaires et un centre socio-culturel de Wittelsheim , avec l'appui de deux associations locales (Accord 68 et le Planning Familial) et de la Justice.

C’est ainsi qu’est né un court-métrage constitué de trois spots avec commentaires, dont la remise officielle a eu lieu le 18 juin 2014 à la Préfecture, en présence des jeunes, de leurs familles, et de l’ensemble des partenaires.

Cette action initiée il y a un an, a nécessité un important travail en amont dans les deux collèges, et une dizaine d'élèves de 5ième, volontaires et autorisés par leurs parents, ont travaillé pendant les vacances de Pâques, sous la direction de la BPDJ et du metteur en scène Eric Schaflang, pour donner vie à ces spots destinés à faire réfléchir sur la violence, le respect, le regard, les mots, la tolérance, le consentement...Alternativement d'un côté et de l'autre de la caméra, ces jeunes et leur encadrement n'ont pas ménagé leurs efforts pour réaliser ce bel outil, qui pourra être largement utilisé dans les collèges du département, et sera disponible sur le site internet de la Direction académique des services de l’Education Nationale (DASEN) et le portail internet des services de l’Etat dans le Haut-Rhin.

Regarder les 3 courts métrages violences sexuelles et sexistes en milieu scolaire ici.

Mai 2014

Sensibilisation des élèves de l’Institut en soins infirmiers

A la demande de l’Institut en soins infirmiers (IFSI) de Colmar, une action de formation a été organisée en mai 2014 à l’attention des élèves infirmier-ères de 3ième année et des élèves aides-soignantes, destinée à les sensibiliser à la lutte contre les violences faites aux femmes.

Cette séance a réuni près de 200 élèves (dont 23 hommes), auxquels la chargée de mission départementale a exposé les éléments suivants : données chiffrées, processus de la violence, conséquences psychotraumatiques.

Cette action s’inscrit dans la nécessaire formation de l’ensemble de la chaîne des professionnels, et l’intérêt porté à cette séance a conduit l’IFSI à en proposer le renouvellement en 2015.

Avril 2014

Plan Violences : signature du protocole-cadre relatif aux MC et PVRJ

Dans la droite ligne du Plan interministériel de prévention et de lutte contre les violences faites aux femmes, qui prévoit d’organiser l’action publique pour qu’aucune violence déclarée ne reste sans réponse pénale et sociale, un groupe de travail a été constitué dès février 2014, associant les Procureurs de la République de Colmar et Mulhouse, la Gendarmerie, la Police, le Cabinet du Préfet et la Chargée de mission départementale aux droits des femmes et à l’égalité.

Signature du protocole-cadre avec Mme Renger, Procureurs, le Cabinet du Préfet et la Gendarmerie

Ce groupe a élaboré la déclinaison locale du protocole-cadre national relatif au traitement des mains courantes et procès-verbaux de renseignements judiciaires, qui a été signé à la Préfecture du Haut-Rhin le 17 avril 2014 par les Procureurs, le Directeur de cabinet du Préfet, le Commandant du Groupement de Gendarmerie, le Directeur départemental de la sécurité publique, la Chargée de mission, le Président du Conseil Général, et six associations locales (CIDFF, Accord 68, Appuis, ASFB St Louis, ESPOIR et ASFMR).

Volontairement concis et opérationnel, ce document constitue une nouvelle étape dans la lutte contre les violences faites aux femmes en permettant d’harmoniser les pratiques, de fluidifier la circulation de l’information, et de sécuriser le parcours des victimes.

Au cours de l’année 2014, 300 gendarmes et policiers vont parallèlement suivre une sensibilisation à la spécificité des violences faites aux femmes, dispensée par l’ASFB, par ailleurs signataire du protocole pré-cité.

Janvier 2014

Partenariat avec la Fondation de France

A l’initiative de la Chargée de mission départementale aux Droits des femmes et à l’égalité, une réunion  a été organisée le 27 janvier 2014 à la préfecture, permettant  à la Déléguée régionale Grand Est Lorraine-Alsace de la Fondation de France, accompagnée de membres de son équipe, de présenter ses programmes d’interventions et plusieurs appels à projets 2014 susceptibles d’intéresser les nombreuses associations présentes, actives  dans le champ de l’égalité entre les femmes et les hommes, l’accès aux droits, le sport, l’intégration, la lutte contre les addictions, la parentalité, l’inclusion sociale, l’emploi et l’insertion, etc.

Réunion de signature du partenariat avec la Fondation de France

La transversalité et le vaste champ des thématiques évoquées (emploi innovant et solidaire, logement des publics vulnérables et « vivre ensemble », accès à la culture, familles et enfants en difficultés, sport pour les filles, vieillesse, addictions…) a suscité l’intérêt de l’auditoire.

Les échanges entre le public et les intervenant-es, puis les intentions de dépôt de dossiers qui se sont manifestées, ont témoigné de l’utilité de cette rencontre, pour dynamiser le territoire et répondre de façon complémentaire aux nombreux besoins.

Pour en savoir plus sur les programmes d’intervention de la Fondation de France :  http://www.fondationdefrance.org/Nos-Aides

Mai 2013

Convention-cadre relative à la lutte contre les violences intra-familiales et faites aux femmes

La signature le 29 mai de la convention-cadre relative à la lutte contre les violences intra-familiales et faites aux femmes, qui marque l’engagement partenarial de l’Etat, des associations et des collectivités, et dont l’objectif est d’apporter une réponse globale en développant : l’accueil, l’écoute, la prise en charge et le suivi des femmes victimes, notamment grâce à l’accueil de jour départemental porté par le  CIDFF à Mulhouse ; la prévention et la sensibilisation ; le suivi judiciaire ; l’accompagnement social vers la réinsertion via l’hébergement puis l’accès au logement, la formation, l’emploi, la prise en compte des conduites addictives …

La réalisation d'une plaquette destinée aux femmes victimes de violences pour Colmar et le nord du département, récapitulant tous les renseignements utiles : numéros d'urgence, structures compétentes pour l'accueil, l'orientation, l'accompagnement, l'hébergement, le soutien psychologique, le maintien du lien parental, la prise en charge des auteurs des violences...

> Plaquette_violences_aux_femmes - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,99 Mb

L’accueil de jour –centre de ressources départemental, structure de proximité  destinée à accueillir les femmes victimes de violences et leurs enfants, pour les écouter, les renseigner, les accompagner, les orienter vers les acteurs et services spécialisés, en partenariat avec eux.

Le plan régional stratégique pour l’égalité entre les femmes et les hommes (PRSEFH), qui décline plus de 80 actions pilotées par les services de l’Etat, dans les domaines de l’égalité professionnelle et économique, de l’égalité sociale et politique, de la prévention et de la lutte contre les violences ,de la prévention et la lutte contre la prostitution, et pour la promotion et l’accès des femmes à leurs droits, à leur dignité, à leur santé.