L'alerte

 
 

L'alerte des populations consiste à diffuser un signal destiné à avertir la population d'un danger, imminent ou en train de produire ses effets, susceptible de porter atteinte à son intégrité physique.

Il doit être clairement identifié pour que les personnes concernées prennent toute la mesure du danger. Les messages diffusés visent à informer la population sur la nature de l'événement et à délivrer des consignes de comportement précises à suivre impérativement.

Les sirènes d'alerte

Il existe au moins une sirène dans quasiment toutes les communes du Haut-Rhin. Certaines d'entre elles peuvent être déclenchées à distance. Les autres sont déclenchées localement par le maire de la commune.

Le déclenchement à distance PPI

Il permet de déclencher les sirènes d'alerte des populations des communes concernées par :

- les installations industrielles relevant de la directive Seveso 2 (seuil haut) ;

- le CNPE de Fessenheim .

Ces installations donnent lieu à un Plan Particulier d'Intervention (PPI) qui prévoit l'organisation des secours en cas d'accident.

Ces sirènes sont déclenchées à distance par l'exploitant ou par le maire sur instruction du préfet et permettent d'alerter la population en cas de survenue d'un risque lié à l'installation justifiant leur existence.

Les essais des sirènes des installations industrielles et nucléaires ont lieu le deuxième jeudi de chaque mois à midi.

Vous pouvez consulter la liste de ces communes dans le Dossier Départemental des Risques Majeurs

Le Système d'Alerte et d'Information des Populations (SAIP)

Le Système d'Alerte et d'Information des Populations est un nouveau dispositif en cours de déploiement par le Ministère de l'Intérieur.

C'est un ensemble d'outils permettant la diffusion d'un signal et d'un message d'alerte et d'information par les autorités.

Il s'adresse à une population exposée, ou susceptible d'être exposée, aux conséquences d'un événement grave.

En cas de déclenchement, la population doit adopter un comportement réflexe pour se mettre en sécurité. Vous trouverez les consignes de comportement à la fin de cet article.

A terme, plus de 2800 sirènes seront raccordées au SAIP dans la France entière.

logo saip
Le déploiement du SAIP dans le Haut-Rhin

Le déploiement du SAIP est défini selon une priorisation nationale des zones d'alerte. Quatre zones d'alerte prioritaires ont été retenues dans le Haut-Rhin : "Bande Rhénane", "Thann-Cernay", "Trois Frontières" et "Mulhouse Gare de triage". Une cinquantaine se sirènes au total seront raccordées.

Ces zones regroupent des communes particulièrement exposées aux risques dus à des installations industrielles, des infrastructures (ports rhénans, gare de triage, plates-formes autoroutières) et des axes (routiers, ferroviaires et fluviaux) liés au transport de matières dangereuses.

Le raccordement effectif des sirènes au SAIP se fera progressivement à partir de 2017. Leur déclenchement sera ensuite testé le premier mercredi de chaque mois à 12h00.

Les sirènes communales

Elles ont longtemps servi à alerter les corps locaux des sapeurs-pompiers.

Dans le cadre des Plans Communaux de Sauvegarde, elles peuvent aujourd'hui être utilisées pour l'alerte des populations en cas d'événement représentant un risque immédiat (accident industriel, accident de transport de matières dangereuses...). Elles sont alors déclenchées directement par le maire, soit à son initiative en tant que Directeur des Opérations de Secours, soit sur instruction du Préfet.

Un signal d'alerte unique

Pour que l'alerte soit bien prise en compte sur l'ensemble du territoire national, l'arrêté du 23 mars 2007 définit un signal national d'alerte unique :

- le signal national d'alerte consiste en trois cycles successifs d'une durée de 1 minute et 41 secondes chacun, séparés par un intervalle de 5 secondes, d'un son modulé ;

- le signal national de fin d'alerte comporte un cycle unique consistant en une seule période de fonctionnement d'une durée de 30 secondes.

Signal National d'Alerte

Toutes les sirènes destinées à alerter la population d'un danger grave doivent émettre ce signal.

Que faire en cas d'alerte ?

Les bons réflexes en cas de déclenchement des sirènes d'alerte des populations :

• Mettez-vous à l'abri !

Si vous êtes à l'intérieur, chez vous, au travail ou dans un lieu public, restez-y. Si vous êtes à l'extérieur, rentrez chez vous ou dans le bâtiment public le plus proche. Fermez portes et fenêtres. Ne restez pas dans votre véhicule ; celui-ci n'offre pas de protection.

Ne sortez qu'à la fin de l'alerte ou sur ordre d'évacuation décidée par le Directeur des Opérations de Secours (Préfet ou Maire). Cet ordre est diffusé par les médias.

• Mettez-vous à l'écoute et respectez les consignes des autorités !

Écoutez l'un des médias conventionnés avec la préfecture : il diffusera les informations sur l'accident et les consignes des autorités. Quatre médias sont conventionnés et sont tenus de diffuser sans délai les messages d'information du préfet. Il s'agit de France 3 Alsace, France Bleu Alsace, Radio Dreyeckland et Flor FM.

Vous pouvez consulter les fréquences de ces radios :

> Médias conventionnés 68 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,07 Mb

Les informations relatives à l'événement seront aussi mises en ligne sur le portail des sevices de l'Etat du Haut-Rhin.

• En cas d'accident industriel entraînant un risque toxique, confinez-vous !

Le cas échéant, le message diffusé par les médias indiquera que l'accident entraîne un risque toxique. Dans ce cas, il faut se confiner, c'est-à-dire obturer toutes les ouvertures, arrêter la ventilation, la climatisation et le chauffage.

• N'allez pas chercher vos enfants à l'école !

Vos enfants sont pris en charge par les enseignants qui connaissent les consignes à appliquer. Ils sont plus en sécurité à l'intérieur de leur établissement scolaire que dans la rue. Vous vous mettriez vous-même en danger en allant les chercher. Par ailleurs, en vous déplaçant dans la zone à risque vous pourriez gêner l'action des secours.

• Ne fumez pas !

Évitez toute flamme ou étincelle.

En cas de picotements ou de forte odeur chimique, il est conseillé de respirer à travers un linge mouillé.

• Évitez de téléphoner.

Sauf en cas d'urgence médicale avérée, n'appelez pas les services de secours, les services publics ou l'entreprise à l'origine du sinistre. Les lignes téléphoniques doivent rester à la disposition des secours.

• En cas d'accident nucléaire :

En fonction de l'événement, le Préfet peut demander à la population située dans un périmètre proche du site nucléaire de prendre un comprimé d'iode stable. Dans ce cas, les médias l'indiqueront.

• Faut-il évacuer ?

Au déclenchement des sirènes, vous ne devez en aucun cas évacuer mais vous mettre à l'abri et à l'écoute des médias conventionnés. Toutefois, en fonction de l'évolution de la situation, lorsque le confinement ne suffit plus à garantir l'intégrité physique des personnes mises à l'abri, l'évacuation pourra être décidée. Dans ce cas, les médias diffuseront l'ordre et les consignes d'évacuation (itinéraires à suivre, lieux d'accueil...).

Alerte-ORSEC_largeur_760

Plus d'informations sur l'alerte et le SAIP sur le site du Ministère de l'Intérieur